Minage de Bitcoin en Russie – Ce gâteau à 2 milliards dont Moscou veut une part

Des mines russes réglementéesLa Douma veut réglementer le minage de Bitcoin et de cryptomonnaies dans le pays. Les textes de loi permettraient notamment de renflouer les caisses de l’Etat à partir des revenus colossaux des mineurs, et donneraient aux autorités le dispositif nécessaire pour sévir contre les activités illégales dans le secteur.

Réglementer le minage de cryptomonnaies en Russie : 2 milliards de dollars de revenus à taxer

Selon un communiqué du 11 novembre 2021, le président de la Douma d’État russe, Viatcheslav Volodine, a demandé à son adjoint Andrei Lugovoy, de créer d’un groupe de travail sur les cryptomonnaies, qui se penchera notamment sur l’élaboration d’une réglementation du minage.

Lugovoy qui sera à la tête de groupe, avait indiqué récemment que cette réglementation sur le minage de cryptomonnaies est devenue inévitable. Les mineurs gagnent selon lui, un revenu annuel de 2 milliards de dollars sans payer d’impôts. Lugovoy a également évoqué l’impuissance des autorités face à un vide juridique quant à l’encadrement du secteur :

« En raison de l’absence de réglementation sur la production de cryptomonnaies, les forces de l’ordre tombent généralement dans une impasse, car elles ne peuvent pas établir les signes d’un crime dans les activités individuelles et prendre les décisions procédurales nécessaires. »

Lugavoy a déclaré avoir déjà préparé une proposition de loi traitant de ces problèmes, mais qu’il ignorait pour le moment la date à laquelle il allait la soumettre à la Douma. 

>> Marre de rater les pépites ? Venez prospecter sur Ascendex ! <<

Minage de cryptomonnaies en Russie : la banque centrale intransigeante, non à toute concurrence au rouble

Lugovoy n’est pas le premier homme politique russe à avoir appelé à une réglementation du minage des cryptomonnaies dans le pays. Le président du Comité des marchés financiers de la Douma, Anatoly Aksakov, avait également émis une recommandation dans ce sens à la Douma en septembre 2021, demandant à ce que l’extraction de cryptomonnaies soit encadrée par les lois qui régissent les activités entrepreneuriales.

Le ministère du Développement économique et le ministère de l’Énergie ont affiché récemment leur soutien à cette initiative d Aksakov. La Banque de Russie campe quant à elle sur sa position anti-crypto, refusant de soutenir tout projet qui créerait des « substituts monétaires » au rouble. La Russie dispose d’une loi sur les actifs numériques qui est entrée en vigueur en janvier 2021. Le texte interdit l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays pour payer des biens et des services.

La Russie est loin d’être un pays crypto-friendly. Le pays ne veut cependant pas suivre l’exemple de la Chine en réprimant durement les cryptomonnaies. Les citoyens russes peuvent en détenir et les utiliser hors du pays.

Le minage de Bitcoin est un sujet de plus en plus stratégique à l’échelle du monde. De votre côté, ne laissez pas le train passer et rejoignez le mouvement ! Si vous êtes parmi les 400 premiers à parcourir ces lignes, ne ratez pas l’occasion de récupérer un airdrop de 5$ offerts pour toute inscription sur la célèbre plateforme Ascendex ! Cette prime de bienvenue se cumule avec une réduction de 10% sur vos frais de trading !  (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour