Merrill Lynch : la banque américaine interdit les négociations liées au Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

« Bitcoin est le marché le plus encombré parmi tous les marchés financiers », c’est le résultat d’un sondage réalisé par Merrill Lynch, en septembre dernier. Et puisque le marché crypto ne cesse de grandir, la banque américaine décide d’interdire les investissements en Bitcoin…

Merrill Lynch s’attaque au fonds Bitcoin Investment Trust

En septembre dernier, Merrill Lynch, la filiale de courtage de la Bank of America, avait réalisé un sondage auprès de 181 gestionnaires de fonds. 26% d’entre eux ont avoué que Bitcoin était l’investissement le plus populaire. Quelques mois plus tard, Bitcoin continue toujours à « s’épanouir », ce qui a sans doute suscité les inquiétudes de la banque américaine concernant le marché de la cryptomonnaie, d’où sa récente initiative.

Merrill Lynch a en effet décidé d’interdire à ses clients, mais aussi à ses 17 000 conseillers financiers, de faire des négociations autour du Bitcoin. Cette information a été relayée par le Wall Street Journal, qui a précisé que l’interdiction est surtout réservée aux clients qui négocient dans Bitcoin le Investment Trust, un fonds géré par Grayscale Investments et dont le patron est le magnat du Bitcoin Barry Silbert.

Toujours d’après le journal, la filiale de la Bank of America est même allée jusqu’à empêcher toute négociation atour des contrats à terme qui, on le rappelle, ont été lancés par le CBOE le 10 décembre dernier. La source du WSJ qui a divulgué toutes ces informations a par ailleurs expliqué que « les fonds bitcoin existants ne peuvent pas être détenus dans des comptes consultatifs sur honoraires, mais peuvent être conservés dans des comptes de courtage. »

Une décision inattendue

Ainsi, les 17 000 conseillers de Merrill Lynch n’ont désormais plus le droit de suggérer des négociations liées à Bitcoin, une nouvelle qui surprend plus d’un, à commencer par Barry Silbert.

Le spécialiste du Bitcoin a en effet fait une déclaration relayée par Reuters :

« Nous sommes impatients de parler avec Merrill Lynch et de répondre à toutes les questions ou préoccupations qu’ils ont sur le Bitcoin Investment Trust. Nous ne connaissons aucune politique similaire dans d’autres sociétés de courtage. »

En attendant la suite de cette affaire, on constate une nouvelle fois la grande inquiétude des banques américaines face à la montée en puissance du Bitcoin. Car en plus de Merrill Lynch, Citigroup aurait également décidé d’empêcher ses clients d’accéder aux contrats à terme, tandis que JPMorgan Chase, à l’instar de son PDG Jamie Dimon, ne porte toujours pas la monnaie numérique phare dans son cœur.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Coindesk ; CCN
Image : Tupungato/Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
sicardalexis
Invité
sicardalexis

la peur des banquier monte 🙂

trackback

[…] Trouver un partenaire bancaire fiable n’a jamais été chose aisée pour les exchanges crypto. On pourrait mentionner la situation trouble de Bitfinex, qui serait apparemment soutenu par une banque de Puerto Rico après avoir été éjecté de Wells Fargo & Co, ou Coinbase qui a récemment obtenu un partenariat avec Barclays ainsi qu’une licence « e-money » au Royaume-Uni.  Dans l’ensemble, les banques sont souvent réticentes à coopérer avec les exchanges. […]