Fête des maires pour Bitcoin aux USA – Après Miami et New York, le mouvement s’accélère

La surenchère au plus crypto-friendlyLes villes de Miami et de New York – ou plus précisément leurs maires -, semblent vouloir se faire concurrence sur qui sera le plus favorable à Bitcoin (BTC) et aux cryptomonnaies. En effet, à peine 2 jours après que le maire de Miami ait affirmé vouloir son prochain salaire en bitcoins, le nouveau maire élu de New York en fait de même, suivi de près par une troisième initiative.

Ces maires de grandes villes qui font la course au bitcoin

Tout est parti d’un tweet du podcaster et grand amateur de cryptos, Anthony Pompliano, qui avait affirmé qu’il était plus que temps qu’un premier homme politique ait le courage d’accepter de recevoir son salaire en BTC. Le maire de la ville de Miami, Francis Suarez, bitcoiner devant l’éternel et qui n’a jamais caché ses ambitions de faire de sa vile la première véritable « crypto-city », a rapidement répondu qu’il voulait effectivement que son prochain salaire lui soit versé en BTC sonnants et trébuchants.

Mais c’était sans compter sur Eric Adams, le nouveau maire fraîchement élu de la ville de New York. Répondant du tac au tac au tweet de son homologue de Miami, le maire newyorkais a surenchéri, non seulement sur les paroles de Francis Suarez, mais en plus, réaffirme ses propos de candidat de juin dernier de faire de la Grosse Pomme un « centre névralgique de Bitcoin ».

« À New York, nous faisons toujours les choses en grand, alors je vais prendre mes ‘3’ prochains salaires en bitcoins (…). New York City va être le centre de l’industrie des cryptomonnaies, et de bien d’autres industries innovantes à croissance rapide. Attendez un peu de voir ! »

Eric Adams
Publication Twitter Eric Adams - 3 prochains salaires Bitcoin (BTC)
Publication d’Eric Adams – Source : Twitter

>> Jusqu’à 100€ offerts à l’inscription pour bien commencer votre aventure crypto ? Swissborg n’attend plus que vous ! <<

Un maire qui veut aider au développement de Bitcoin

Eric Adams ne se contente donc pas de son seul cas vis-à-vis de l’adoption du roi des cryptos. Il souhaite bien en faire profiter ses concitoyens new-yorkais. C’est d’ailleurs ce qu’il avait affirmé un peu plus tôt, lors d’une interview donnée auprès de Bloomberg.

Le maire de New York semble d’ailleurs vouloir imiter une fois de plus son homologue de Floride, qui a instauré un MiamiCoin dans sa ville :

« Francis Suarez a un MiamiCoin qui se porte très bien. Nous allons étudier la question pour réaliser cela également (…) [il nous faut] examiner ce qui empêche la croissance de Bitcoin et des cryptomonnaies dans notre ville de New York. »

Autant dire que la « compétition amicale », comme la qualifie Eric Adams, entre les 2 grandes villes américaines n’en est qu’à ses débuts.

Divine Édile

On l’apprenait enfin il y a quelques heures, matérialisant le début de qui pourrait être un effet domino, c’est cette fois la maire de Tampa (Floride), Jane Castor qui annonçait qu’elle aussi demanderait à ce que son salaire soit versé en Bitcoin.

Si les grandes métropoles américaines rivalisent en déclarations toutes plus pro-cryptos les unes que les autres, l’adoption la plus rapide des cryptomonnaies se réalise peut-être ailleurs. En effet, les pays émergents seraient les plus friands à utiliser concrètement Bitcoin et les cryptos, car cela constitue une réelle amélioration de leur système économique.

Toujours plus résistant, plus pertinent et plus rapide, Bitcoin avance inéluctablement. Pour faire partie de la révolution, préparez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence Swissborg. Jusqu’à 100€en cryptomonnaies offerts vous y attendent (lien affilié, en contrepartie d’un dépôt de 50€ minimum).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour