Japon : un groupe de « crypto-pop » chante en l’honneur des cryptomonnaies

Pour changer un peu des informations sur les régulations (par ici pour les dernières infos), les actualités concernant les banques et les déclarations en tout genre sur la cryptomonnaie, on vous emmène faire un petit tour à Tokyo pour découvrir la crypto-zik. Bien sûr, on ne s’éloigne pas trop des sentiers de la monnaie numérique, mais cette fois-ci on les sillonne… en chanson !

Quand la cryptomonnaie se mêle à la musique pop

On sait tous que les cryptomonnaies sont énormément appréciées au Japon, et ont droit à moins de répression que dans d’autres pays asiatiques, comme en Corée du Sud où elle est pourchassée par le ministère de la Justice. Mais de là à devenir le sujet principal d’une chanson, on n’imaginait pas vraiment.

Et pourtant, c’est ce qui se passe actuellement à Tokyo, où un groupe de jeunes filles baptisé Kasotsuka Shojo chante en l’honneur des monnaies numériques. Il s’agit d’un groupe de pop composé de huit chanteuses, dont chacune d’entre elles représente une cryptomonnaie bien déterminée. On y retrouve BTC, ETH, XRP, BCH, NEO, XEM, MONA et ADA.

Plus précisément, chaque jeune fille porte un masque à l’effigie soit du Bitcoin, de l’Ether, de Ripple ou autres. Pour le reste de leurs tenues de scène, c’est du classique chez les chanteuses japonaises : à savoir des petites robes courtes à froufrous, des tabliers soubrettes blancs et des chaussettes hautes au-dessus du genou.

La musique pour promouvoir la cryptomonnaie

On imagine déjà les paroles des chansons de Kasotsuka Shojo, avec des « bitcoin » à répétition, ou encore les noms de quelques altcoins chantés au rythme de la musique pop japonaise… Bref, l’hommage pour les cryptomonnaies est ici à son paroxysme et le leader du groupe, Rafa Naruse, nous le confirme. La jeune femme a déclaré sur les réseaux sociaux :

« Nous allons promouvoir de manière ludique l’idée que les monnaies numériques ne sont pas simplement un outil de spéculation, mais une technologie formidable amenée à l’avenir. »

L’« octuor » pro-crypto japonais nous donne en tout cas rendez-vous ce vendredi 12 janvier à Tokyo, pour ce qui sera leur grand baptême sur scène, avec leurs fameux masques « crypto ». Jamie Dimon, le fameux détracteur du bitcoin, lui ne viendra surement pas au concert des Kasotsuka Shojo, mais on a quand même envie de voir sa réaction en entendant ces chansons sur la célèbre monnaie qu’il a qualifiée de « fraude » (chose qu’il a regrettée d’ailleurs !).

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Liberation ; Letemps ; QZ
Image : Especial

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.