Jackpot : la police australienne fait un +2000% sur des bitcoins saisis en 2016

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Encore une fois, se livrer à des trafics louches sur le Darknet en utilisant Bitcoin n’est pas une bonne idée. À part si l’on souhaite enrichir la police : en l’occurrence c’est la Police fédérale australienne qui a décroché le pactole, grâce à une saisie de bitcoins dans une affaire de trafic d’armes.

Armes contre Bitcoin = prison

Récemment, des affaires de trafics de drogues associant Bitcoin et Dark Web ont prouvé qu’elles pouvaient coûter très cher à leurs auteurs, mais il s’avère qu’elles peuvent aussi rapporter gros à la police.

Dans son rapport annuel, l’Australian Federal Police (AFP) présente au départ un cas assez banal de trafic d’armes : en janvier 2016, un homme a été arrêté pour l’importation clandestine de trois armes à feu. Il se trouve que ces trois armes avaient été achetées via des bitcoins (BTC) sur les marchés noirs du Darknet.

Mais là où l’histoire devient plus originale, c’est que les forces de l’ordre australiennes avaient également saisi des bitcoins dans le cadre de cette arrestation. Et en novembre 2018, après une longue procédure judiciaire, l’accusé a finalement reconnu ses torts et accepté la confiscation des bitcoins.

HODL de Bitcoin : la police fait 146 700 $ de plus-value

Alors que les BTC saisis valaient 7 300 dollars australiens en janvier 2016, ils en valaient 154 000 $ (environ 95 000€) au moment de leur échange en 2018. La somme a ensuite été versée sur le “compte des avoirs confisqués du Commonwealth“. Pour la première fois de son histoire, l’AFP empochait des gains grâce à Bitcoin.

Une belle opération somme toute : plus de 2000%. Et ce ne sera sans doute pas la dernière du genre : la police australienne explique qu’elle s’est inspirée de cette histoire pour créer un guide pratique sur l’identification, la saisie, et la confiscation des cryptomonnaies !

Paper wallet illustrant la saisie de bitcoins par la police australienne – Source : rapport annuel de l’AFP

La police australienne semble parfaitement avoir compris le concept du HODL, si cher à la cryptosphère. Si Bitcoin nous offre un nouveau bull market, nul doute que beaucoup de services de police à travers le monde vont être heureux de voir l’évolution des prix entre le moment de la saisie de cryptos et leur conversion en monnaies fiduciaires.

 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

4 Commentaires

  1. redescend sur terre :o)
    je crois que tu as mis un zéro de trop
    le bitcoin n’est jamais plus haut que 25000 dollars australien
    regarde sur le site xe.com
    7 Jun 2013 00:00 UTC – 26 Oct 2019 15:04 UTC XBT/AUD close:13409.28970 low:75.73346 high:25433.50922

    bon en même temps ça fait vendre un titre comme ça . 55555
    patiente un peu il va bientôt arriver à 100000

      • Bonjour et merci Will d’avoir déjà répondu,
        il s’agit bien sûr du montant total des BTC saisis.
        Avec un cours du Bitcoin autour des 360 $US en janvier 2016 (et un cours de l’USD/AUD d’environ 5250 $US pour 7300 $AU à l’époque), ce sont plus de 14,5 BTC qui ont dû être saisis, un beau jackpot assuré avec un HODL de quelques années !
        Merci de votre lecture.

        • le prix d’un bitcoin au mois de janvier 2016 était de 530 dollars australien .
          14.5 bitcoin à 530 =7685
          le 15 novembre 2018 7700 x14.5 = 111650
          il y a un gain de 103965 seulement.
          si je serait la police j’aurait encore attendu 6 mois , 1 ans . il va bientôt s’envoler

          bonne lecture du buzz prochain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici