Inondations au Sichuan : impact très limité sur le minage local de Bitcoin

La province chinoise du Sichuan est connue pour être une importante zone d’installation industrielle de minage de bitcoins. Cette région vient de connaître un épisode d’intempéries rapportées par des médias locaux, obligeant certaines de ses centrales hydroélectriques à être placées à l’arrêt. Pour autant, l’événement n’a qu’un impact tout à fait anecdotique sur le minage de Bitcoin. Explications.

Flooding

Les images sont impressionnantes, et si vous êtes du genre maniaque avec votre matériel informatique, elle risquent de vous faire convulser : elles montrent un employé de Poolin, l’une des nombreuses sociétés de minage de la région du Sichuan, riche en centrales hydroélectriques, tenter d’extirper un ASIC d’un amoncellement de boue. L’entreprise est vaine, la poignée reste dans les mains de l’intéressé. Le matériel en question ne pourra plus servir qu’à caler les roues d’un pick-up quelconque de la province chinoise.

L’une des deux vidéos capturées par Poolin montre également comment sa ferme de minage fut balayée en quelques instants par des éléments déchaînés. L’entreprise chinoise en question a indiqué que les dégâts s’élèveraient à environ 1 million de Yuans (soit 140 000 dollars, ce qui permet de relativiser). En outre, Molly Zhang, employée de la société citée par The Block, a précisé que Poolin n’était pas propriétaire de l’installation mais louait seulement une partie de l’infrastructure au bénéfice de certains de ses clients.

Conséquences très locales, à la différence de 2018

Rapporteur initial de l’information, Lylian Teng, rédacteur en chef de 8btc, souligne qu’au-delà de la situation de Poolin, d’autres installations de minage de la région auraient souffert « mais pas autant qu’en 2018 ».

Contacté, le spécialiste du minage français Sébastien Gouspillou a tenu à préciser que – selon ses contacts sur place – l’impact des inondations était effectivement très localisé et de très faible amplitude minière à l’échelle de la province.

En effet, rappelons qu’en 2018, la région avait déjà été balayée par des éléments climatiques pour le moins extrêmes. Le bilan s’était alors révélé plus lourd, avec des pertes humaines et matérielles importantes, y compris pour l’industrie locale du minage de Bitcoin. Cette situation peut sans doute s’expliquer aussi par la croissance encore jamais démentie depuis du hashrate mondial de Bitcoin, le réseau se fortifiant.

Suite aux inondations de 2018 dans le Sichuan ; Source : Golden Finance.

Si la région des barrages du Sichuan est particulièrement prisée par les mineurs chinois, c’est notamment en raison de l’exploitation d’une énergie hydroélectrique bon marché, elle-même résultante de très fortes précipitations, spécialement durant la saison des pluies. Un équilibrium parfois fragile, entre aléas climatiques et contrepartie d’une énergie peu chère. 

En conclusion : (part of) Sichuan got flooded (again), Bitcoin never goes down.

Hellmouth Banner

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour