Cour Supreme Inde

Inde : le CTO d’Unocoin arrêté suite à l’installation d’un ATM Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

La Reserve Bank of India (RBI) commence à s’inquiéter de la décision du gouvernement et de la Cour Suprême indienne quant au bannissement inique des cryptomonnaies (en interdisant aux banques de fournir des comptes en monnaie locale aux crypto-exchanges). Malheureusement, la première tentative d’implantation d’un distributeur automatique (ATM) de bitcoins vient d’être abrégée par les forces de police indiennes.

C’est la plateforme indienne de crypto-trading Unocoin qui avait annoncé, le 14 octobre dernier, qu’elle avait installé un ATM Bitcoin dans la ville de Bengalore, une première dans le pays.

Les utilisateurs, qui devaient préalablement être inscrits et avoir un compte sur l’exchange Unocoin, pouvaient ainsi déposer ou retirer pour un minimum de 1 000 roupies indiennes (INR) par transaction (soit environ 12 euros).

Mais le Times of India a annoncé, ce mercredi 24 octobre, qu’Harish BV, co-fondateur et CTO de la plateforme Unocoin, avait été arrêté la veille par la police.

Selon l’article, la police locale aurait également saisi le guichet automatique, deux ordinateurs portables, un téléphone portable, trois cartes de crédit, cinq cartes de débit, un passeport et des roupies indiennes pour une valeur d’environ 2 500 dollars.

La société Unocoin avait pourtant annoncé récemment qu’elle souhaitait implanter d’autres ATM dans les villes indiennes de Mumbai et de Delhi.

Mais manifestement, cela n’était pas au goût des forces de l’ordre, qui ont affirmé qu’Unocoin n’était pas autorisé à exploiter ce type de guichets automatiques.

Face à cette hostilité policière, Sathvik Viswanath, co-fondateur et CEO d’Unocoin, a voulu démentir ces accusations, et aurait déclaré selon le Times of India :

« La déclaration du ministre [indien des Finances] était claire : les cryptomonnaies ne sont pas des offres légales en Inde. Mais il n’a pas parlé “d’offres illégales”. Il y a une différence énorme. Cela signifie que vous supportez le risque de votre investissement, et qu’il n’y a pas de réglementation pour le secteur ».

La situation est toujours aussi sulfureuse en Inde, où le gouvernement est connu pour contraindre le peuple en matière monétaire. Les indiens l’ont déjà subi avec des interdictions portant sur l’or (le métal précieux faisant de l’ombre à la monnaie papier), ils le subissent désormais pour les cryptomonnaies. Espérons que la réglementation en Inde finisse enfin par évoluer positivement pour ses habitants.

Sources : CCN ; CoinDesk ; AMBCrypto || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici