Fortnite Malware

Fortnite : attention au malware siphonneur de BTC

Trading du CoinTrading du Coin

Quand la cybersécurité se transforme en Crypto-Battle Royale – Le 2 octobre, la société spécialisée en cybersécurité MalwareBytes a publié une alerte à l’attention des crypto-gamers fanas de Fortnite : ils seraient la nouvelle cible privilégiée d’un malware développé pour repérer puis dérober leurs précieux BTC. Explications.

Tricher est un vilain défaut

La saison 6 de Fortnite vient tout juste de démarrer, et vous voulez casser la baraque.
Pour ça, vous êtes prêts à toutes les bassesses… Même à utiliser les cheats, ces codes et bidouilles diaboliques qui vous feront vous sentir un autre gamer. Et cette attitude pourrait bien causer votre perte, si vous possédez du bitcoin.

Fortnite hack

Cristopher Boyd, de MalwareBytes, a donc rédigé une missive à la communauté crypto pour la prévenir qu’il avait repéré un malware spécialement conçu pour tromper les gamers de Fortnite : caché dans des vidéos Youtube obscures qui vous promettent un logiciel de cheats, un malware plus malin que vous est tapi dans l’ombre.

Fortnite hack

C’est en cliquant sur le lien de téléchargement d’un de ces logiciels de “triche” que vous installez en définitive le trojan qui causera votre perte.

Un petit trojan des familles

“Nom de Zeus Marty !” (vous l’avez ?)

En soi, le malware n’a rien de bien exceptionnel : il s’agit d’un cheval de Troie qui va scanner votre PC à la recherche de données bien spécifiques. Il enverra ensuite ces données aux attaquants non identifiés, bien que ces derniers soient supposés être basés en Russie.

Vos bitcoins, mais aussi vos listes de mots de passe, vos données de navigation ou encore vos comptes Steam : rien n’est laissé au hasard par les hackers en question. Les données sont ensuite envoyées via une commande POST vers un serveur basé en Russie, identifié par l’adresse IP 5.101.78.169.

L’auteur de la note de blog de MalwareBytes signale que les hackers ont le sens de l’humour : le malware prend la peine de signaler sa présence une fois le process de scan et de vol terminé, en générant un URLs.txt :

Fortnite-Hack
Grateful One et T. Love ? Okaaaaaay.

En conclusion, voilà un nouvel exemple d’un malware s’attaquant aux propriétaires de cryptomonnaies. Alors que je vous parlais il y a peu d’un nouveau type de malware se jouant des protections offertes par les reverse proxies, force est de constater que nous ne sommes cette fois pas face à un malware particulièrement original. Ce qui ne l’empêche pas pour autant d’être efficace : 1207 gamers étaient déjà tombés dans le piège lors du signalement de MalwareBytes. 1207 gamers de trop, pour MalwareBytes.

Sources : Malwarebytes Labs ; CoinTelegraph || Images from Shutterstock & Giphy

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Herve
Invité
Herve

Et oui cela ne m’étonne pas surtout quand aussi le groupe benshmark CCM est pirate aussi