money-scam-fish-exit-1

BitMarket : l’exchange polonais de 2014 a-t-il exit scam ?

Trading du CoinTrading du Coin

Que serait une semaine dans le petit monde la crypto sans son exit scam des familles ou son piratage de plateforme ?

C’est surement la réflexion que l’équipe de l’exchange polonais BitMarket s’est faite en se mettant subitement hors-ligne il y a quelques heures, laissant entrevoir à ses utilisateurs de bien sombres perspectives.

Bitmarkets logo

Bitmarket, évanoui dans la nature

Vous vous levez le matin, vous servez un café et constatez avec satisfaction que le Bitcoin vous a réservé une petite poussée d’adrénaline ! Il est temps d’aller arbitrer sur votre plateforme polonaise favorite Bitmarket. Et là, c’est le drame :

Merci d’être passé, on s’écrit.

« Nous sommes au regret de vous informer qu’en raison de la perte de liquidité, [du] 08/07/2019, Bitmarket.pl/net a été contraint de cesser ses activités. Nous vous informerons des prochaines étapes. » Message de la page d’accueil du site le 9 juillet 2019

C’est par ces quelques mots sibyllins que Bitmarket informe donc ses utilisateurs qu’à l’image d’un Cryptopia la plateforme pourrait rejoindre les contrées des exchanges partis trop tôt, victimes de piratages, d’un manque de succès ou tout simplement d’exit scam, une tradition dans le secteur.

On rappellera que Bitmarket est un acteur assez ancien à l’échelle crypto, ouvert dès 2014 avec un volume de transaction journalier plutôt honorable. Ses services, s’ils ne permettaient pas le trading d’un grand nombre de devises, offraient la possibilité d’activer d’importants effets de levier.

Pendant ce temps-là, en Pologne

S’il est trop tôt pour se prononcer sur les raisons réelles derrière cette fermeture abrupte (le message mentionnant un simple « manque de liquidité », ce qui est plutôt vague), la presse polonaise nous permet d’en apprendre un peu plus.

Il apparaît que le procureur localement compétent a été saisi des faits, notamment suite à la communication d’informations le 8 juillet par l’entreprise IQPartner, propriétaire depuis novembre 2018 de Gyptrade, société elle-même à l’origine de la fondation de Bitmarket. Selon ces éléments – communiqués par le fond propriétaire de la plateforme donc – l’exchange s’apprêtait à fermer ses services incessamment. Nul doute que l’instruction des faits par les autorités judiciaires locales nous en apprendra bientôt plus.

Des signes avant-coureurs

Pas de fumées sans feu et pas d’exit-scam sans actes préparatoires. C’est ainsi sur Reddit que l’on apprend que l’exchange présentait ces derniers temps un comportement inquiétant.

Ainsi, dans les semaines précédentes, les utilisateurs s’étaient-ils vu demander :

  • Un changement de mots de passe (sans raison particulière),
  • la modification des clés API,
  • l’interruption des retraits pour certains en raison d’exigences supplémentaires en matière de KYC. L’échange a exigé (scan de la carte d’identité, recto et verso, selfie assorti d’une carte d’identité et d’une note confirmant des achats de Bitcoin à titre personnel, en tant investissement).

Eh oui, quitte à tirer sa révérence, autant partir avec un maximum d’informations sur ses utilisateurs pour pourquoi pas, les vendre à des personnes qui ne vous voudront que du bien. Quoi qu’il en soit, la petite liste ci-dessus pourra peut-être intégrer vos process d’alertes “exit scam”, l’avenir nous le dira.

PARTAGER
Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici