nature juridique bitcoin

Bitfinex toujours poursuivi pour “manipulation” du cours du Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Vous connaissez la musique C’est décidément une affaire qui va continuer à faire parler d’elle un moment. La crypto-bourse Bitfinex était accusée d’être à l’origine d’une “manipulation” du cours du Bitcoin. Si deux plaintes ont d’abord été déposées devant les tribunaux de New York et de Washington, la seconde a été pour retirée… pour mieux être à nouveau déposée elle-aussi dans le district new-yorkais.

Des accusations en veux-tu en voilà

Reprenons donc rapidement les faits reprochés à Bitfinex : dans deux plaintes décrites comme sensiblement identiques, la plateforme est accusée d’avoir manipulé le prix du Bitcoin en initiant “la plus grosse bulle spéculative de l’histoire de l’Humanité” en 2017. Pour ce faire, les opérateurs de Bitfinex sont pointés du doigt pour leur rôle supposé dans la gestion et l’émission du Tether (USDT).

Certains chercheurs connus de la cryptosphère pour leurs recherches discutées ont en effet supposé que l’USDT avait à l’époque servi de moteur à la frénésie spéculative de l’époque : plus encore, selon certains travaux, le Tether aurait alors permis d’établir des niveaux de support artificiels pour le prix du BTC.

Des accusations balayées par Bitfinex, qui considérait en fin d’année que ces plaintes contenaient une “multitude de lacunes” et qu’elles étaient sans fondement.

 Alliance de circonstance

Mais les choses bougent chez l’Oncle Sam : si la plainte déposée à Washington a été retirée le 7 janvier, ce fut pour mieux la déposer à nouveau le 8, en se joignant à l’action de groupe déjà en cours du côté de New York. Voilà donc trois plaignants, dont les liens sont encore assez flous, qui s’allient pour venir challenger Bitfinex devant la cour de justice locale.

Mais, comme vous le savez, plus on est de fous, plus on rit : c’était sans compter sur une autre plainte déposée le 9 janvier par un certain Bryan Faubus, elle aussi à New York. Cette dernière est foncièrement identique à l’action de groupe évoquée ci-avant, comme le montre la comparaison effectuée par CoinTelegraph.

Quoi qu’il en soit, voilà encore de quoi occuper les avocats mandatés par Bitfinex pour un moment. Entre ces multiples poursuites et les arguties juridiques toujours en cours à propos de Crypto Capital, Bitfinex n’a semble-t-il pas fini de fréquenter les tribunaux new-yorkais.

Grégory Guittard
Rédacteur en chef du JDC, Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici