Les bitcoins volcaniques du Salvador : alerte à l’éruption d’invectives sur Twitter

Le volcan de la discorde – Assez régulièrement, Twitter se transforme en champ de bataille entre acteurs directs ou indirects de la communauté crypto. Aujourd’hui, ce sont Nayib Bukele – président du Salvador – et Steve Hanke – économiste de l’université Johns-Hopkins – qui se sont écharpés sur le sujet de l’énergie géothermique des volcans.

Construire la Bitcoin City près d’un volcan en activité !?

Faire de Bitcoin (BTC) une monnaie à cours légal au Salvador n’était qu’une première étape pour le président Nayib Bukele. Parmi les nombreux projets du pays entourant le roi des cryptomonnaies, figure en bonne place le développement du minage de BTC grâce à l’énergie géothermique issue des volcans.

C’est également cette même énergie qui est sensée alimenté la futuriste « Bitcoin City » souhaitée par le président Bukele. C’est là qu’intervient dans l’histoire l’économiste Steve Hanke, qui fut conseiller du président Ronald Reagan en 1981/1982. Dans un message acerbe sur Twitter, il insulte le choix de l’énergie géothermique, comme une « nouvelle bouffonnerie » du président salvadorien pour « attirer l’attention », sur le prétexte que le volcan évoqué serait inactif.

Nayib Bukele n’a pas tardé de lui répondre, en traitant l’économiste « d’idiot », et en lui rappelant que construire des villes à côté de volcan actif n’était plus reconnu comme une bonne idée, au moins depuis l’an 79 après J.-C. et Pompéi.

« (…) Bien sûr que c’est un volcan inactif, espèce d’idiot ! La majorité de l’énergie géothermique est extraite de puits situés près de volcans INACTIFS ! Pourquoi construire une ville près d’un volcan ACTIF ? »

Tweet de Nayib Bukele
Compte Twitter @nayibbukele

Pendant que les Etats minent du Bitcoin, achetez-en avec KuCoin ! (lien affilié) >>

Les recherches de sources géothermiques avancent bien

Ne revenant pas sur le point, assez incontestable, d’un volcan inactif – en l’occurrence le volcan Conchagua – l’économiste Steve Hanke a ensuite attaqué le président Bukele sur la faisabilité/réalisme d’une telle entreprise (à savoir, alimentée la Bitcoin City avec cette énergie)

Accusant l’économiste d’être « juste payé pour attaquer Bitcoin et défendre les monnaies fiduciaires », Nayib Bukele en a profité pour détailler l’avancée des sondages et études géothermiques relatifs à l’avenir tourné vers Bitcoin du Salvador.

Le président du Salvador, Nayib Bukele, défend ardemment la légalisation de bitcoin dans son pays, face aux critiques du FMI, des banques centrales, et d'autres institutions internationales.

Déclarant que 4 puits géothermiques ont déjà été construits depuis ses déclarations de juin 2021 sur le sujet, le président salvadorien annonce également qu’il a très bon espoir que ses ingénieurs trouvent une nouvelle source géothermale, qui couvrira en grande partie des besoins de la future Bitcoin City.

« Nous avons 90% de chance de trouver au moins un puits de 42 mégawatts (MW). Assez pour alimenter toute la Bitcoin City. Et si la ville se développe bien plus vite que prévu, nous pourrons toujours utiliser la centrale de 95 MW que nous construisons [actuellement] pour son alimentation initiale. »

Tweet de Nayib
Compte Twitter @nayibbukele

Le président Nayib Bukele est si convaincu de ses choix concernant l’énergie des volcans et Bitcoin qu’il a appelé les futures obligations émises par le Salvador (et basées sur des BTC) des Volcano Bonds ! Avec ses 170 volcans sur son petit territoire, le pays d’Amérique centrale semble en effet bien placé pour être un roi de l’énergie géothermique, en plus d’être la première crypto-nation.

Anticipez-vous également une explosion de l’adoption de bitcoin et des cryptomonnaies ? Ne laissez pas les Etats miner tous les bitcoins, et acheter vos satoshis dès maintenant directement sur la plateforme KuCoin ! (Lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour