Bitcoin sur le point de perdre ses ATM au Royaume-Uni ! La FCA amplifie son attaque

Torpille lancée contre les ATM Bitcoin – Nous connaissons le côté vindicatif de la Financial Conduct Authority (FCA) contre le secteur crypto depuis qu’elle harcèle la plateforme Binance. Et l’autorité des marchés britanniques ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. La FCA vient en effet de tomber à bras raccourcis sur tous les opérateurs de distributeurs automatiques de Bitcoin (BTC).

Les opérateurs d’ATM Bitcoin sommés de cesser toutes activités

C’est un bien vilain tour que vient subitement de jouer la Financial Conduct Authority aux entreprises fabriquant et opérant des distributeurs automatiques (ATM) de cryptomonnaies.

Dans un communiqué officiel paru ce 11 mars, le régulateur anglais n’hésite pas à menacer les opérateurs d’ATM de Bitcoin et d’autres crypto-actifs « d’opérations coercitives » s’il n’arrêtent pas immédiatement leurs machines.

« Les distributeurs automatiques de cryptomonnaies offrant des services d’échange de cryptos au Royaume-Uni doivent être enregistrés auprès de nos services et respecter la réglementation britannique sur le blanchiment d’argent. Aucune des entreprises de cryptomonnaies enregistrées auprès de nous n’a été approuvée pour offrir des services d’ATM cryptos. Cela signifie que toutes celles qui opèrent au Royaume-Uni le font illégalement, et que les consommateurs ne devraient pas les utiliser. »

La FCA s'attaque aux opérateurs d'ATM Bitcoin
Extrait du communiqué de la Financial Conduct Authority – Source : fca.org.uk

>> Marre de rater les pépites ? Venez prospecter sur Kucoin ! (lien affilié) <<

Une interdiction générale prenant en prétexte un procès en cours

Toujours prompte à harceler les crypto-entreprises, la FCA a exploité ici l’action juridique d’un service d’ATM Bitcoin appelé Gidiplus, qui justement faisait appel devant l’Upper Tribunal contre le refus de la FCA d’accepter sa demande d’enregistrement.

Le juge a conclu qu’il y avait un « manque de preuves » quant à la façon dont Gidiplus entreprenait son activité d’une manière « conforme » aux lois anti-blanchiment. Dans l’attente du jugement de l’appel de Gidiplus contre la décision de la FCA, l’opérateur d’ATM cryptos se retrouve donc obliger de cesser ses activités. L’occasion parfaite pour l’autorité britannique, qui en rajoute donc une couche :

« (…) nous allons contacter les opérateurs [d’ATM] pour leur demander de fermer leurs machines ou de prendre d’autres mesures. »

Au moment d’écrire ces lignes, et selon les données de Coin ATM Radar, il y a (avait ?) 80 distributeurs de bitcoins et autres crypto-actifs opérationnels. Pendant que la FCA britannique profite de chaque occasion pour brimer les crypto-entreprises, rappelons que le Salvador de son côté – non satisfait de ses pourtant déjà 205 ATM en fonction – devrait installer 1 500 nouveaux crypto-guichets automatisés.

Le temps de la régulation est venu, et avec lui celui de l’incertitude. Il est INDISPENSABLE de faire travailler vos stablecoins en toute sécurité. Gagnez des intérêts avec vos USDC sur Kucoin Lending (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour