Bitcoin au Nigeria : le nouveau président face à de graves difficultés monétaires

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Le Parrain devient le nouveau président du Nigéria – Le parrain est le petit surnom de Bola Tinubu qui a été élu la semaine dernière président de la plus grande démocratie africaine. Il succède à Muhammadu Buhari au terme d’une élection disputée qui a passionné et divisé le pays. À près de 70 ans, Bola Tinubu va devoir faire face aux immenses défis de son pays en matière de sécurité, d’économie et de croissance, mais ce sont surtout les difficultés monétaires qu’il va devoir régler rapidement. En effet, les problèmes liés au naira numérique et aux nouveaux billets empoisonnent la vie quotidienne des 220 millions d’habitants du Nigéria qui attendent beaucoup de cette nouvelle présidence.

Le changement des billets de 200 ₦, 500 ₦ et 1 000 ₦ fait face à d’immenses difficultés logistiques

Le changement des billets de 200 ₦, 500 ₦ et 1 000 ₦ devait normalement se terminer avant le 31 janvier (₦= naira). L’idée du précédent gouvernement du Nigeria était de profiter du changement de billets pour faire diminuer la masse monétaire en circulation afin de lutter contre l’inflation. Il était aussi question de mettre un terme à la contrefaçon de ces billets, mais surtout de promouvoir sa MNBC.

Mais les problèmes logistiques auxquels doivent faire face les autorités sont colossaux. L’insécurité galopante dans le pays complexifie l’acheminement des devises dans les coins reculés. En effet, les billets sont imprimés à Abuja, la capitale et à Lagos, la plus grande ville du pays. De plus, la deuxième date butoir du 10 février pour la mise en service a obligé l’État à agir dans la plus grande précipitation. Finalement, l’ancien président a donné la date du 23 avril comme nouveau terme de l’opération. Enfin, la très forte demande d’une population qui utilise beaucoup l’argent liquide a fini de désorganiser le processus.

La décision de changer tous les billets de 200 ₦, 500 ₦ et 1 000 ₦ dans le pays a entrainé un véritable chaos monétaire. Les devises manquent, les restrictions pleuvent et la population tente de s'en sortir comme elle peut. Bola Tinubu, le nouveau président va avoir su pain sur la planche dès sa prise de pouvoir.
Le changement de billet a entrainé le chaos monétaire dans le pays

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <<

La population souffre au quotidien des conséquences de cette désorganisation

Les conséquences sur la population sont immenses puisque la situation a entrainé des restrictions de la part des autorités. Il y a une limite de 20 000 ₦ par jour (environ 40€) dans les distributeurs qui entraine des files d’attente interminables devant les banques pour récupérer ces fameux nouveaux billets. Comble du burlesque, il existe actuellement dans le pays trois nairas différents ! L’ancien naira représenté par les vieux billets, le nouveau par les billets tout neufs et le e-naira présent en ligne qui comprend également les soldes détenus en banque par la population.

Du coup, cela donne lieu à des transactions surréalistes ! Si vous payez avec de nouveaux billets, vous pouvez avoir des réductions dans certains endroits, car même les commerçants manquent de devises. Sur le marché noir, certains billets neufs valent plus cher que leur valeur faciale. Et pour ceux au Nigeria qui voudraient échapper à cet enfer en passant par le dollar, il coûte lui aussi plus cher avec d’anciens billets. Lunaire.

Le chaos monétaire orchestré difficilement par les autorités du Nigéria fait le jeu de Bitcoin et des cryptos qui sont vues comme une issue de secours à une situation surréaliste. Nouvelles devises, anciennes devises et naira numérique, plus personne n'y comprend rien et la population souffre de décisions politiques fortement discutables.
Bitcoin et les cryptos se répandent dans la population à la faveur des difficultés actuelles

Bitcoin et les cryptos profitent de la situation au Nigeria

Fatalement, même les plus réticents à utiliser des monnaies numériques se tournent vers les cryptos pour tenter de contourner une réalité presque incroyable. Les stablecoins en dollars ont désormais la cote au Nigéria auprès de la population qui y voit un moyen de s’exposer à la devise internationale sans les restrictions locales.

Quant à Bitcoin, sans faire de bruit, sans communication officielle, il se propage dans le pays doucement, mais sûrement. Avec l’avènement du Lightning Network, il permet des échanges nationaux et internationaux à moindres coûts et s’impose petit à petit pour la nouvelle génération comme un allié indispensable.

Le nouveau président et son futur gouvernement sont attendus au tournant sur ces sujets par toute une génération. La jeunesse éduquée et très branchée sur la technologie des grandes villes du Nigeria veut avancer, se connecter au reste du monde et espère que Bola Tinubu sera à l’écoute. Mais Bitcoin comme issue de secours monétaire de l’Afrique, l’idée commence à faire son chemin.

Vous êtes convaincu que Bitcoin est LA solution face à l’inflation galopante ? Il est encore temps de remplir votre wallet ! Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour