Bitcoin anarchisme

BTC : la majorité des bitcoins sont comme sous séquestre

Trading du CoinTrading du Coin

HOLD on, camarades. Après une étude de Coinmetrics qui statuait que la majorité des crypto-transactions n’aurait aucune valeur économique, c’est au tour de Diar de nous gratifier d’une analyse sans concession : 55% des 21 millions de bitcoins qui existeront jamais sont stockés sur les wallets des “whales”, dépassant les 200 BTC, soit plus d’un million d’euro chacun, à l’heure de l’écriture de cet article.

Des hodlers qui y croient dur comme fer, pour des raisons diverses

S’intéressant aux différentes répartitions des bitcoins déjà minés entre les adresses du réseau, les auteurs de Diar rappellent que près de 87% des bitcoins sont stockés dans des wallets d’au moins 10 BTC, lesquels correspondent en définitive à 0,7% de toutes les adresses Bitcoin. Pour rappel, même si le chiffre peut déjà paraître impressionnant, et à raison, une étude de TokenAnalyst ciblée sur Ethereum datant de juin 2018 évoquait en comparaison que 83% des ETH jamais minés étaient stockés sur seulement 0,03% des adresses Ethereum.

La répartition paraît toujours aussi concentrée, même si l’on s’intéresse seulement aux wallets détenant plus de 100 BTC : les auteurs de Diar rapportent alors un total de 62% des bitcoins possédés par seulement 0,1% des adresses Bitcoin totales.

Des exchanges au rôle non négligeable

Notons cependant que ce n’est pas parce que des bitcoins sont stockés sur un wallet donné qu’ils n’appartiennent qu’à un seul individu : le top 5 des adresses les plus riches en BTC appartiennent aux principales plateformes de change de la cryptosphère. Ces exchanges stockent donc des bitcoins qu’ils possèdent dans les faits, mais au nom de leurs clients sur le principe.
Diar estime que ce sont 3,8% de tous les bitcoins jamais minés qui sont ainsi entre les mains des exchanges mastodontes.

“Buy When There’s Blood In The Streets”

Pour autant, le point réellement remarquable dans l’étude de Diar est encore ailleurs : en considérant seulement les wallets ditsd’investissement qui concentrent chacun plus de 200 BTC, on remarque une tendance de fond étonnante : 42% des bitcoins stockés dans ces wallets n’ont jamais bougé d’aucune façon depuis le pic de décembre 2017, et ce malgré la chute massive des cours qui perdure depuis. Plus intéressant encore, parmi ces 42% de bitcoins “hold” envers et contre tout, 27% des wallets sur lesquels ils sont stockés ont continué à recevoir d’autres bitcoins, probablement d’après les auteurs dans un but d’accumulation profitant de la chute des cours.

Une fortune concentrée entre quelques mains

Cette analyse de Diar est à mettre également en parallèle avec une autre étude menée cette fois par Chainalysis : cette dernière évoquait une vente liquidative totale massive de bitcoins pour 30 milliards de dollars entre décembre 2017 et avril 2018. À cette date d’avril 2018, les 1600 individus les plus riches en bitcoins possédaient donc près d’un tiers des bitcoins en circulation, d’après Chainalysis. Si l’on rajoute le total des bitcoins supposés perdus et ceux restant à miner, comptant pour un autre tiers, il n’en resterait que peu de réellement circulants.

En définitive, voici une nouvelle étude qui aura au moins le mérite de formaliser une réalité de l’état de la blockchain Bitcoin et de ses précieux bitcoins : la fortune globale peut dans les faits paraître concentrée. Notons tout de même que comparativement à d’autres chaînes (comme Ethereum dans le cas présent), la situation reste globalement plus distribuée. Surtout, le mythe du HODLer de dernier recours n’en serait pas tellement un : la course à l’accumulation se poursuit, malgré les violentes secousses des derniers mois.

Sources : CoinTelegraph ; Diar || Images from Shutterstock

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar