Analyse Bitcoin (+40%) : pourquoi il frôle les 10 000 $

Trading du CoinTrading du Coin

Cela ne vous a pas échappé, depuis hier 17h30, Bitcoin ne cesse de grimper. En quelques heures, la paire BTCUSD a déjà pris plus de 35%. C’est énorme, et cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas connu une telle pression haussière puisqu’il faut remonter en 2011 pour voir un mouvement pareil.

Source : Yassine Elmandjra

Bitcoin prend 40% en 10h

Si vous suivez notre newsletter, voici quelques temps que nous construisons une analyse graphique au fur et à mesure des jours (cliquez ici pour vous inscrire).

Voici où nous en étions :

Hier, à 17h30, une importante pression haussière nous amène aujourd’hui ici :

Quand on y regarde de plus près, la hausse est d’autant plus choquante. Celle-ci a commencé à 17h30 avec un premier run de 14% jusqu’à 19h30, suivi d’un second mouvement de 19% de 2h15 à 3h30 du matin.

Un scénario à la Wyckoff ?

Qu’est-ce qu’un “spring” ? Bitcoin en 2015

Feu Richard Wyckoff a tradé lors de l’émergence des bourses. En sus de son prénom, il a pour point commun avec Richard Dow d’avoir fondé un journal et des théories d’analyses comportementales simples qui cherchent à expliquer les flux animant un marché financier.

Voici la modélisation d’une tendance haussière de Wyckoff :

Ce qui nous intéresse ici, c’est le petit point en bas du graphique qui s’appelle Spring. Ce phénomène a lieu suite à de longues périodes où le prix ne fait ni nouveau plus haut ni nouveau plus bas significatifs, que l’on nomme accumulation. Bitcoin a par exemple connu deux périodes d’accumulations assez célèbres représentées ci-dessous dans les 2 carrés noir.

Les mécanismes qui animent un spring sont simples. Le prix repart à la baisse, faisant croire à tout le monde que l’on se dirige vers de nouveaux plus bas et que la tendance se poursuit. Dans le modèle de Wyckoff (qui, rappelons-le, n’est qu’un modèle) nous approchions d’une nouvelle tendance haussière (sauf que nous ne le savions pas encore), après des mois de tendance baissières. Les esprits sont éreintés, et les investisseurs ne sachant pas trop ce qu’ils font là vendent le bas de marché (la fameuse dumb money), n’ayant pas vraiment de convictions profondes sur la valeur de leur actifs et pensant que le prix va continuer de baisser. Sauf qu’à cet instant, les institutionnels et investisseurs éclairés (la fameuse smart money) rachètent le marché en masse. L’accumulation de 2015 fut un cas d’école :

Un spring… sans accumulation ?

La théorie du “spring”, si elle est liée à une accumulation ne l’implique pas si mécaniquement. Il faut plutôt se tourner vers la compréhension du phénomène et de ses implications psychologiques.

Le phénomène du spring correspond à ce moment où les choses viennent de changer fondamentalement, sans que personne le sache vraiment. Il s’agit d’un moment avec un avant et un après. En résumé, ce que l’on désigne par le mot spring, c’est le basculement.

  • Avant : la plupart des investisseurs sont rincés psychologiquement. Ils pensent que “c’est fini”, ou tout du moins, que le scénario précédent est révolu. Si on envisageait un scénario haussier, alors celui-ci est terminé et une nouvelle tendance baissière commence. On a jamais vendu précédemment, mais on vend maintenant, parce-que l’on est convaincu que c’est le grand soir, et puis parce-qu’il faut bien vendre à un moment ou à un autre.
  • Après : le prix suit finalement le scénario qui nous guidait depuis que nous étions entré en position. Il le suit même finalement très bien, tant et si bien qu’alors que l’on pensait que tout était terminé, nous avons soudainement envie de rentrer de nouveau dans le jeu.

Le spring constitue ce tournant où le désespoir, le manque de conviction, l’absence d’investissement éclairé, la dumb money est massivement rachetée par ceux qui sont à l’origines des mouvements de marchés : les institutionnels, la smart money.

Si l’explication est litigieuse, graphiquement c’est plus simple. Il s’agit d’un faux franchissement (un fake breakout) baissier suivi d’un prix qui caracole à la hausse, franchissant par ailleurs des niveaux clés.

L’hypothèse de la ré-accumulation

Notons également un concept de Wyckoff que vous retrouverez sur le modèle présenté ci-dessus : la ré-accumulation.

Cette hypothèse est très piégeuse, car elle est très facilement assimilable à une distribution. Si l’accumulation démontre une potentielle tendance haussière à naître, et la distribution une potentielle tendance baissière à naître, la ré-accumulation est l’étape intermédiaire. Elle constitue une longue période de consolidation, si longue qu’on peut l’assimiler à une accumulation ou à une distribution. Ce genre de dilemme est à peu près autant gênant financièrement que psychologiquement.

Sur Bitcoin, la question s’est clairement posée, avec une consolidation anormalement longue (3 mois) d’une amplitude caractéristique à toutes les consolidations sur BTCUSD (+/-30%). Finalement, c’est au sud que nous sommes partis, ce qui était lisible et anticipable, rien avec une lecture en creux et en sommets de la théorie de Dow, l’autre Charles.

Là, le scénario de la distribution devenait suffisamment probable pour agir :

Il fallait être attentif à tous signes de réintégration : un prix qui une fois sorti de sa grosse boite, la réintègre aussitôt. Cela aurait été un spring dans une ré-accumulation qui aurait très bien respecté le modèle. Mais comme vous savez, la carte n’est pas le territoire. Si vous avez une falaise en face de vous qui n’est pas sur votre carte, je vous conseille vivement de… jeter la carte, et non de vous jeter du haut de la falaise (No joke).

Suite à ce premier franchissement, une nouvelle consolidation. Très propre, qui tend à invalider la réintégration rapide, tout en la laissant en suspend : il est encore possible d’avoir une belle grande bougie de +20% si caractéristique à notre marché qui réintégrerait notre tendance neutre de 3 mois. C’est encore raté, vendez tout, on casse par le bas, on part pour les 6 000 $ :

Si vous ne le savez pas encore, sachez que les marchés financiers sont by design conçus pour faire profiter une minorité d’opérateurs. C’est pour cela que vous avez souvent cet effet “wow” suivi d’une pensée gênante “si j’avais su”. En d’autres termes : ce que tout le monde voit n’est pas ce qui fait gagner le plus d’argent. Les marchés ont cette fâcheuse tendance à prendre la majorité à contre-pied, et à créer des tensions cognitives extrêmement désagréables (la dysphorie, la dissonance cognitive), faisant fuir la plupart des chalands non préparés (la fameuse dumb money), à un moment ou à un autre.

Oui, parce-que là il y un scénario très rationnel à trader : on casse la dernière consolidation par le bas, c’est parti pour un nouveau run baissier. Cette nouvelle sortie ne fait que confirmer le franchissement précédent. Nous avions bien sous les yeux une distribution, et non une ré-accumulation. Je ne l’ai pas tradé, mais il me semblait très rationnel, tant et si bien que le risque était géré.

Puis, comme moi, vous vous couchez vers 19h – parce que vous êtes malade comme un chameau – et quand vous vous réveillez : diantre, BTCUSD a pris 35%.

Si je vous parle de ce Spring, c’est bel et bien parce que je le cherche depuis quelques semaines, et que force est de constater qu’il n’arrivait pas. Peut-être n’en est-il pas un, mais je pense être certain d’une chose : une volatilité directionnelle si importante n’est à mon sens pas anodine. C’est ce même type de volatilité sur ETHBTC qui nous a poussé à retourner analyser les paires vs BTC et à envisager un scénario haussier sur les altcoins.

Bull Flag ?

Je vous épargne généralement dans la newsletter mes divagations techniques en vous délivrant une analyse léchée (cliquez ici pour vous inscrire). Parmi ces éléments se trouvait notamment une oblique que je trouvais assez propre, mais qui manquait d’éléments consolidant ce biais. Je pense que le nouveau point bas enregistré hier en confirme la validité.

Si ce bull flag s’avérait juste, alors nous sommes peut-être à l’orée d’un nouveau run haussier sur bitcoin. Pour vérifier cette justesse, il faudrait idéalement une clôture de bougie au dessus des 9 500 $ et d’une consolidation propre… mais vous commencez à connaitre Bitcoin : les bart patterns comme les départs en flèche sans pullback ne sont pas rares.

PS : si tu as apprécié l’analyse, lâche un commentaire et un pouce bleu pour me confirmer l’utilité de flinguer toutes mes habitudes et process millimétrés matinaux pour te pondre une petite analyse 👋

PS 2 : si analyser les marchés est une routine trop chronophage pour toi, nous, on le surveille tous les jours pour toi. C’est pas fait pour tout le monde, mais si tu penses que c’est ce dont tu as besoin, tu peux cliquer juste ici.

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

9
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Thomas
Invité
Thomas

Désolé pour ton samedi matin et merci pour l’analyse ! C’est un croisement des mm 50 et 200 en dayli qui m’a fait hésiter a rentrer sur la borne basse du canal… maintenant c’es twait and see 😉

Gaël
Invité
Gaël

Merci pour cette analyse qui a flingué tes habitudes et process millimétrés matinaux 🙂

Bod
Invité
Bod

Kenneth Boulding : « Un économiste est un expert qui saura parfaitement vous expliquer demain pourquoi ce qu’il a prévu hier ne s’est pas passé aujourd’hui »

monnom
Invité
monnom

Je suis base en Chine et d’apres ce qui ce dis localement il semblerait que cette hausse a ete suite a une annonce de Xi Jing Ping en faveur des blockchains, qui etaient jusque la assez mal vu par le gouvernement. La population de la Chine etant enorme, et qui en plus suit en bon soldat il semble qu’il y ait une incidence sur la croissance du prix du BTC avec des volumes d’achat gigantesque depuis la Chine. Vous en pensez quoi?

jean convenant
Invité
jean convenant

Le cours monte rapidement en une journée, c’est forcément une personne ou un groupe de personnes qui ce sont entendu pour acheter des bitcoins plus chers que le prix sur une période très courte.

Ce ne peut être la majorité des gens qui investissent. Si les consommateurs tombent dans le panneau et achètent il sera gagnant. Mais au départ il y a un ou un groupe d’investisseurs qui veulent prendre l’argent de ceux qui achèteront après.

yann
Invité
yann

Super interessant. merci!
J’ai l’histoire d’un point fort fibo (61,8% à 7240) + zone de support importante + arret sur la trend line + cloture du contrat CME + divergence….Grrr trop timide et trop peu expérimenté et puis donc trop gourmand en pensant trop par opposition aux indicateurs baissiers: le Gap de Mai pas rempli ( mais pas loin) + croisement MMA 50 et 200, belle bougie rouge le 23 octobre et lache les 7900….En fait, lorsque je marque ca, j’ai le sentiment que les éléments étaient plus réunis pour un rebond…. et quand j’écoute les expérimentés le piège était difficile à voir… Snif , je dois attendre un tour….

James
Invité
James

Euh, c’est plutôt un signal de la fin du tether…