Venezuela

Venezuela : introduction le mois prochain d’un nouveau Petro

Trading du CoinTrading du Coin

Nicolas Maduro a officiellement annoncé l’arrivée d’une nouvelle monnaie nationale indexée sur le Petro. Cette dernière entrerait en circulation courant août 2018.

Une inflation des plus extrêmes

Avec une contraction du PIB local de 18 %, une inflation qui pourrait flirter d’ici la fin de l’année avec six zéros, le média français France 24 l’avait fait remarqué durant sa chronique ‘Économie’ il y a de ça quelques jours : cette situation extrême est identique à celle que l’Allemagne avait connu dans les années 20 et le Zimbabwe en début des années 2000. Englué dans cette crise économique, le Fond Monétaire International pointe du doigt le gouvernement vénézuélien continuellement en train de mettre en circulation un nombre toujours plus grand de billets, ce qui alimente cette hyperinflation.

Petro PTR Maduro exchange venezuelaPar conséquent, cette région du monde en crise financière et humanitaire doit se tourner vers d’autres alternatives. Il semblerait alors que le président Nicolas Maduro ait pris une mesure des plus drastiques : le Bolívar Souverain (Sovereign Bolivar) remplacera très prochainement la devise nationale (le Bolívar Fuerte – VEF) introduite en janvier 2008.
Mais cette nouvelle monnaie a une spécificité. En effet, la monnaie créée ne sera pas une monnaie fiat car elle sera indexée sur le Petro, qui est quant à lui indexé sur le prix du baril de pétrole local. (Rappelons ici que près de 95 % des revenus vénézuéliens sont générés par sa production de pétrole, qui s’est effondrée d’au moins 50 % au cours de ces 18 derniers mois – ndlr).

L’initiative audacieuse d’indexer la devise nationale à une cryptomonnaie est la première dans son genre, même si nous avons déjà vu auparavant certains tokens adossés au dollar américain, à l’euro, au yuan chinois ou à d’autres devises.

Le président soutient que l’introduction de cette monnaie “stabilisera et changera radicalement l’aspect monétaire et financier du pays à partir du 20 août”. Il ajoute ensuite que « l’ancrage du Petro finira par être consolidé technologiquement et financièrement » afin « d’imprégner l’ensemble de l’activité économique nationale et internationale ».

Elle en aurait en effet bien besoin…

Une opportunité pour Dash ?

Connecter ces deux facteurs pourrait ne pas avoir de sens, mais ne pas rappeler la notoriété croissante dont jouit Dash dans cette partie du globe serait un oubli.
En effet, dans un récent communiqué de presse, Dash affirme bénéficier d’une grande partie du marché local. Son adoption par les terminaux des vendeurs locaux est, dans la région, bien plus grande que l’adoption d’une quelconque autre monnaie crypto. Même si ce nombre reste faible, approximativement 500 vendeurs proposent Dash comme moyen de paiement, y compris la chaîne de fast food Subway, l’organisation immobilière RE/MAX, la fabrique de cookies ‘Susy’s Cookies’ franchisée ainsi que d’autres services alimentaires et soins de santé primaires.

Le directeur de la 14ème plus importante cryptomonnaie par capitalisation boursière déclare que via Dash “de véritables transactions se concrétisent au Venezuela” et que près de “10 000 personnes utilisent cette cryptomonnaie activement et ne la perçoivent pas uniquement comme un simple investissement”.

Dash-DASHLes terres du Venezuela se sont avérées être très fertiles pour Dash. Certaines variables à prendre en compte pour son adoption sont, parmi tant d’autres, l’effondrement du réseau des points de vente (points-of-sale) étant donné que dans les circonstances actuelles, de nombreuses personnes ne peuvent plus payer en carte bleue ou avec des cartes de débit; mais aussi la forte dépréciation du VEF.
Un représentant officiel de Dash, Alejandro Echeverria, a soutenu que l’hyperinflation du pays a créé le besoin d’une devise robuste; Dash a saisi l’opportunité.

Sources : Cryptovest lien 1 & lien 2 ; CCN ; France24 ; DiscoverDash || Images from Shutterstock & Google Maps

Jean-Armand Figeac
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

Poster un Commentaire

avatar