Philippines

Les Philippines vont créer une cryptomonnaie pour leur zone économique spéciale

Trading du CoinTrading du Coin

Aux Philippines, la zone économique spéciale de la province de Cagayan (CEZA) est un havre favorable aux cryptomonnaies, avec notamment dix crypto-exchanges autorisés à y opérer comme nous l’expliquions dans un article fin avril.

La Cagayan Economic Zone Authority (CEZA), au nord des Philippines, a cette fois annoncé officiellement son objectif de lancer sa propre cryptomonnaie avant la fin du mois de juillet. La CEZA espère ainsi que son cryptoactif sera adopté et utilisé pour toutes les transactions au sein de zone la économique.

D’après une déclaration faite à Cryptovest, le responsable de la CEZA (l’avocat Raul Lambino) signera la licence de transaction numérique blockchain pour le CZC Digital Currency Exchange le 26 juillet prochain, lors d’une cérémonie officielle.

Au cours de l’événement, le CEA et Apsaras publieront une annonce conjointe pour promouvoir le CEZA Coin (la fameuse cryptomonnaie propre à la zone économique), et la plateforme de change de cryptodevises CZC, tout en soutenant également le développement des technologies blockchains. Pour profiter de ces opportunités offertes par la zone économique, de nombreux projets blockchain ont déclaré leur intention d’opérer dans la CEZA.

Comme Cryptovest le rappelle, Raul Lambino avait déclaré le mois dernier lors d’une interview pendant le Global Blockchain Summit, au sujet des crypto-projets voulant intégrer la CEZA :

« S’ils font des ICO, nous devrons savoir si leur ICO est basée sur des actifs, car ce que nous disons, c’est qu’il y a beaucoup de scammers [escrocs]. S’ils arrivent à mettre sur le marché leur ICO, ils peuvent être en mesure de convaincre [de nombreux] investisseurs sans méfiance et leur promettre monts et merveilles. C’est un système de Ponzi. Nous n’allons pas le permettre ».

Il est clair que la CEZA aux Philippines veut devenir – comme la crypto-valley de Zoug en Suisse ou l’île de Malte – une sorte de « crypto heaven » sud-asiatique, et attirer les meilleurs projets blockchains, tout en détectant et en refoulant les projets douteux.

Sources : Cryptovest || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar