FOMO3D

ETH : la dApp FOMO3D siphonnée à cause d’un “bug”

Trading du CoinTrading du Coin

Les bugs Solidity, rien de tel pour animer vos soirées. FOMO3D, c’est l’histoire d’une dApp : nous attendons tous de pouvoir démontrer au monde que la révolution passera par la blockchain et les smart contracts, mais ce ne sera pas le cas cette fois… Certaines des dApps les plus utilisées sont loin de contribuer pour le moment à la révolution financière en cours.

reveil

En réalité, quel est le principe et le fonctionnement de la seconde dApp la plus utilisée sur le réseau ETH ?

dAppRadar-FOMO3D
Source : dAppRadar

FOMO3D est en fait organisée comme une application de pari à haut risques, dans le sens où elle fonctionne sur un principe de pyramide de Ponzi, au sens littéral, comme vous allez vous en rendre compte.

Vous achetez une clé contre versement d’ETH, et cette clé-token vous appartient alors. Lors de l’achat, 30 secondes sont ajoutés à un minuteur. Les ETH que vous versez lors de l’achat sont redistribués pour partie dans un pot commun et pour partie à ceux ayant acheté une clé avant vous. Si le minuteur voit les secondes s’égrener sans nouvel achat jusqu’à atteindre 0, le pot commun est reversé au dernier acheteur de la clé. Si quelqu’un rachète la clé, le compteur continue d’augmenter, jusqu’à un maximum de 24h.

Foncièrement, désormais, le compteur reste plus ou moins aux alentours des 24h, car il se trouve toujours quelqu’un pour racheter la clé. Acheter une clé coûte aujourd’hui autour de 0.005 ETH (2€). La somme totale contenue dans le pot commun avait atteint 28000 ETH (11 millions d’€) récemment.

Etant donné qu’il se trouve pour le moment toujours quelqu’un pour racheter la clé, l’incitation principale à acheter une clé est donc d’espérer toucher la part de “dividendes” venant des futurs acheteurs.

Investisseur-cupide

Mais là où la dApp déçoit réellement, c’est qu’elle a illustré le 22 juillet la robustesse désormais légendaire des smarts contracts codés en Solidity, le langage de programmation maison d’ETH. Ou le caractère faussement décentralisé d’une dApp, difficile de se prononcer pour l’heure.

Des petits malins auraient trouvé des vulnérabilités dans le code du smart contract et ont donc pu commencer à le siphonner. La trouvaille n’est pas restée confidentielle longtemps, un développeur Ethereum prenant même la peine de venir partager sur Reddit un semblant de tutoriel pour expliquer la vulnérabilité et comment en tirer profit.

Aujourd’hui, la valeur du pot commun était tombée autour de 25000 ETH, et le volume quotidien d’utilisation prenait une gamelle de près de 65%.

Family-Guy-Stairs

Difficile de dire en l’état s’il s’agit réellement d’un bug dans le code du smart contract, exploité par des pirates, ou bien d’un vulgaire “exit scam” par les développeurs de FOMO3D à l’aide d’une backdoor implantée de novo.

En définitive, si Ethereum et les smart contracts doivent réellement atteindre un jour l’idéal fixé de “super ordinateur” mondial, il leur reste pour le moment encore un peu de chemin à parcourir.

Sources : Trustnodes || Images from Shutterstock & Giphy

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]om.

Poster un Commentaire

avatar