État des lieux de la répartition des tokens EOS

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Après la plus longue ICO (un an) de l’histoire des cryptos, EOS a été officiellement lancé dans sa version EOSIO 1.0, et des premiers constats peuvent être effectués sur la jeune blockchain naissante.

En tout, c’est près de 4 milliards de dollars qui auront été récoltés entre juin 2017 et juin 2018 pour obtenir les tokens ERC20 de EOS, jusqu’ici sur la blockchain Ethereum, et qui vont être répartis par équivalence en unités EOS sur sa propre blockchain nouvellement lancée.

À l’aide de snapshots, qui sont un instantané des soldes de toutes les adresses d’une blockchain à un moment donné précis, un utilisateur de Reddit a réussi à compiler la répartition de la richesse en EOS de toutes les adresses de l’écosystème naissant.

Liste postée sur Reddit

Baleines en perspective sur EOS ?

EOS_EOS

Avant d’analyser ses données, rappelons que beaucoup d’utilisateurs ont laissé leur possession en EOS sur des plateformes d’échanges (comme Binance, KuCoin…), qui ont assuré pour leurs clients le passage des tokens ERC20 en unités EOS.

Par conséquent, les plus riches adresses appartiennent très certainement à ces exchanges, où se sont concentrés de nombreux détenteurs ne voulant pas procéder eux-mêmes à l’enregistrement (assez complexe) de leur EOS.

Premier constat, le réseau EOS se sera lancé avec 163 930 adresses EOS avec un solde positif (les adresses avec un solde nul n’étant pas comptabilisées ici). Par comparaison, Bitcoin recense 22 millions d’adresses avec un solde positif sur son réseau. Les 10 adresses les plus riches contiennent plus de 496 millions de tokens, soit près de 50% du nombre total.

Rappelons que 100 millions d’EOS (soit actuellement 1,4 milliard de dollars) sont détenus par Block.one, à l’origine du projet, soit 10% du nombre total, mais ceux-là n’étaient pas compris dans les tokens distribués par l’ICO.

Si l’on regroupe ensuite les 1 000 premières adresses contenant le plus d’EOS, elles représentent à elles seules (c’est-à-dire 1% des adresses existantes) plus de 858 millions de tokens, soit près de 86% du nombre total. Ces adresses contiennent toutes plus de 42 941 tokens (soit 582 000 $ tout de même pour la plus « petite » de ces 1000 adresses).

Notons également que 3,3 millions de tokens n’étaient toujours pas enregistrés. Il restera à savoir s’ils sont définitivement perdus, où s’il existera un moyen quelconque de les récupérer. Cette répartition met plutôt à mal l’annonce qu’avait fait Block.one sur leur site, à l’époque du lancement de l’ICO d’EOS (en juin 2017) qui devait être le « projet de distribution de token le plus équitable jamais lancé sur Ethereum à ce jour ».

Mais avant de juger trop sévèrement, attendons encore un peu, notamment que les possesseurs d’EOS via des plateformes d’échange répartissent leur EOS dans des wallets dont ils contrôleront la clé privée, ce qui, rappelons-le, n’est pas le cas pour les cryptos « possédées » sur un exchange.

Source : CCN || Images from Shutterstock


Journalducoin est impliqué dans le projet franceos.fr qui vise à devenir producteur de blocs sur la blockchain EOS.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici