Cryptomonnaie d’Etat : les Bahamas lancent un projet pilote de monnaie numérique

Trading du CoinTrading du Coin

Personne ne sait trop pour quoi faire, mais tout le monde en veut – Voilà qu’une nouvelle contrée est frappée par la fièvre de la numérisation qui sévit actuellement de par le globe. Les Bahamas viennent d’annoncer par le biais de leur Banque centrale qu’un projet pilote de monnaie numérique de banque centrale débutait dès aujourd’hui aux îles Exumas.

Élégamment surnommé “Dollar du Désert”, le projet pilote en question visera donc à proposer une forme numérisée du dollar bahaméen. Si les résultats viennent à être considérés comme satisfaisants, l’expérimentation sera étendue aux îles Abacos courant 2020.

Dans un document officiel récapitulant le projet, la Banque centrale des Bahamas prend le temps de préciser d’emblée que ce nouveau dollar bahaméen numérisé “n’aura rien à voir avec une cryptomonnaie, au sens où on l’entend actuellement, et ne ressemblera aucunement aux outils privés disponibles pour l’heure”.

On ne parle donc pas d’une forme de stablecoin, hypothèse là-aussi balayée par la Banque centrale : la forme numérisée du dollar bahaméen aura la même valeur que le dollar bahaméen, ne dépendant que des mêmes réserves qui assurent la stabilité de ce dernier… tandis que celui-ci a la même valeur que le dollar américain. Vous suivez ?

Diverses spécificités techniques sont précisées : cette forme de monnaie numérisée reposera sur des wallets, accessibles à l’aide de système de double authentification (2FA) forcée, pour permettre des transactions quasi instantanées aussi bien en ligne qu’hors ligne. Cette monnaie aura comme principal but d’être locale. Il est précisé d’emblée qu’aucun anonymat ne sera consenti et que toutes les transactions devront pouvoir être suivies dans leur intégralité.

La solution proposée a été sous-traitée à NZIA Limited, une société prestataire contractuellement liée à la Banque centrale des Bahamas. Il conviendra de suivre avec attention les résultats de cette nouvelle incursion – sans avoir l’air d’y toucher – d’un nouveau participant à la grande ronde des nations se lançant dans la course aux monnaies numériques d’Etat. Pour l’instant, la Banque centrale des Bahamas reconnaît bien que “les avantages d’une [transition] vers une monnaie numérique de banque centrale sont difficilement quantifiables”.

Grégory Guittard
Rédacteur en chef du JDC, Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici