Bitcoin-BTC

ConsenSys : restructuration plus grave que prévue, licenciement de 60% des salariés ?

Trading du CoinTrading du Coin

Plus tôt ce mois-ci, ConsenSys confiait devoir se séparer de 13% de son personnel, mais il semblerait que la situation soit en fait bien plus grave. Le puissant lobby d’Ethereum (ETH) va finalement être obligé de licencier plus de la moitié de ses salariés.

Dans le cadre de sa restructuration en ConsenSys 2.0, avec un recadrage de ses objectifs principaux, la société fondée par Joseph Lubin avait annoncé un allègement de ses effectifs, mais il semble le problème soit plus important. Selon des sources citées par TheVerge, le nombre total d’employés qui serait licencié pourrait atteindre 50 à 60% des effectifs de ConsenSys.

Cette importante coupe de personnel se ferait principalement dans les projets en cours d’incubation de la société, appelée « spokes ».

ConsenSys, dont une grande partie des fonds reposait sur la fortune de son fondateur milliardaire Joseph Lubin, chercherait désormais des financements externes.

La chute des cours des cryptos, et des ethers en particulier, ainsi qu’une mauvaise gestion des fonds et l’absence de produits finis rentables, expliqueraient cette “purge”, si elle venait à être confirmée par ConsenSys.

Addendum du 28/12/2018 : nous avons été contacté par le Managing Director de ConsenSys France. Il a souhaité apporter quelques précisions que nous avons choisis de publier :

“Les chiffres publiés par The Verge ne reflètent pas notre stratégie, et n’ont pas été validés par ConsenSys. Comme tout incubateur, nous ré-évaluons régulièrement nos objectifs de financement de chaque start-up, et les fondateurs de ces projets restent maîtres de leur destin, ils peuvent trouver d’autres investisseurs ou ajuster leurs plans de croissance”

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici