Opération Terra brûlée : 4,5 milliards de $ en tokens LUNA partis en fumée

Le burn est à la mode dans la DeFi – Terra est le protocole à l’origine du stablecoin algorithmique nommé UST. Ce dernier vient de voter, via son module de gouvernance, la destruction de plusieurs milliards de dollars en jetons LUNA. Une manœuvre visant à augmenter le prix du LUNA sur le long terme.

Un burn de 4,5 milliards de dollars de jetons LUNA

La blockchain Terra a vu le jour en juillet 2019. Cette blockchain en proof of stake (PoS) est basée sur la couche de consensus Tendermint, mise au point par les développeurs de Cosmos. 

Le 10 novembre, les équipes du projet ont annoncé l’approbation des propositions de gouvernance 133 et 134. Ces deux propositions visaient à détruire 88,675 millions de jetons LUNA présents dans la pool communautaire. Au total, cela représente 4,5 milliards de dollars au cours actuel. 

Publication Twitter Terra - destruction 88,675 millions jetons LUNA 4,5 milliards dollars
Publication de Terra – Source : Twitter

Cette destruction massive a pour objectif de préparer les cryptomonnaies LUNA et UST à la mise à jour imminente Columbus 5, qui modifiera le mode d’émission de l’UST. 

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance <<

Le déroulement de la destruction des jetons LUNA

En pratique, la destruction sera accompagnée de la création de jetons UST. En effet, les LUNA détruits le seront en étant déposés sur le protocole afin de générer des UST. Évidemment, il ne sera pas possible de récupérer les LUNA déposés par la suite. Le burn sera découpé en plusieurs transferts, réalisés de manière périodique, tous les 800 blocs. 

520 000 LUNA (soit 16,5 millions de dollars) ont d’ores et déjà été détruits au moment de l’annonce.

Publication Twitter Terra - première destruction 520 000 LUNA (soit 16,5 millions de dollars)
Publication de Terra – Source : Twitter

Au rythme d’une destruction, tous les 800 blocs, il faudra environ 2 semaines pour que l’intégralité des 88 millions de jetons LUNA soient détruits. De leur côté, les UST produits lors de cette manœuvre seront réalloués à la pool communautaire. Pour rappel, seule la communauté est en mesure de voter pour définir quelle sera l’utilisation de ces fonds à l’avenir. 

Terra, une blockchain indispensable à la DeFi

En l’espace de quelques mois, la blockchain Terra a su devenir incontournable dans l’écosystème DeFi. En effet, celle-ci se place à la quatrième place du classement des blockchains en fonction de la TVL de leur écosystème DeFi. Dans les faits, Terra réunit plus de 10 milliards de dollars au sein de son écosystème DeFi, quelques milliards seulement derrière Solana. 

Depuis le mois d’avril, la TVL de Terra a été multipliée par 10. Celle-ci a largement été menée par son protocole phare, Anchor, qui réunit, à lui, seul 4 milliards de dollars

Evolution de l'écosystème DeFi sur Terra .
Evolution de l’écosystème DeFi sur Terra – Source : DefiLlama

Pendant ce temps-là, c’est un autre stablecoin qui se retrouve sous le feu des projecteurs. En effet, l’USDT de Tether vient d’être ajouté à la blockchain Avalanche (AVAX), concurrente directe de Terra.

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train  crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour