Le pays où les mineurs de Bitcoin déduisent le coût de leur électricité de leurs impôts

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Les cryptos échappent au fisc sud-coréen – Pour faire passer la pilule amère d’un nouvel impôt, rien ne vaut une bonne vieille charge déductible. Ainsi, la Corée du Sud proposera, à partir de 2022, de déduire les coûts de minage de bitcoins de leurs impôts. Les cryptos seront considérées, dès l’année prochaine, comme des actifs incorporels ou immatériels, au même titre que la propriété intellectuelle ou les logiciels.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

Une baisse d’impôt pour les professionnels du minage de Bitcoin

Assez logiquement, l'initiative n'a pas réjoui les investisseurs et les entreprises de l’écosystème crypto, ceux-ci craignant une fragilisation de ce nouveau secteur économique. Face aux critiques persistantes, le premier ministre sud-coréen, Kim Boo-kyum, a donc promis d’examiner le projet de loi, il y a quelques semaines.

Toujours dans ce sens, le gouvernement a annoncé qu'il adoucirait les nouvelles dispositions fiscales. Ainsi, le 5 mai, le ministre de l’Économie et des Finances a officialisé une disposition permettant aux mineurs de BTC et autres cryptomonnaies de déclarer leurs frais d'exploitation en tant que charges déductibles. Concrètement, les mineurs pourront donc déduire, de leurs impôts, leur consommation d’électricité non négligeable compte tenu du consensus de proof of work.

Pas de taxe sur les gains en BTC de 2021

En justifiant du montant des dépenses électriques rendues nécessaires à leurs opérations de minage, les Coréens verront donc leurs impôts cryptos allégés en 2022. Seul problème : tous les crypto-investisseurs ne se livrent pas à des activités de minage. En effet, aujourd'hui, la Corée du Sud n’est pas considérée comme très active dans ce secteur, malgré le développement progressif de l'activité de minage.

De ce fait, ces nouvelles dispositions ne s'appliqueront qu'à un pourcentage restreint de la communauté des investisseurs cryptos sud-coréens. Pire encore : les mineurs occasionnels ne seront pas éligibles à cette déduction d’impôt. La nouvelle réglementation précise effectivement que les équipements d'une valeur de 150 dollars ou moins seront exclus, car considérés comme utilisés à des fins personnelles, et non professionnelles.

La taxe de 20 % sur les gains opérés sur Bitcoin et les cryptomonnaies ne touchera pas non plus les petits investisseurs. Elle ne s'appliquera qu'à partir de 2 230 dollars. Toutefois, avec la flambée du prix du bitcoin depuis fin 2020, beaucoup de contribuables pourraient craindre de voir s’évaporer une belle part de leur plus-value. Sur ce point aussi, le gouvernement sud-coréen se veut rassurant, car l’impôt ne sera exigible que sur les gains réalisés à partir de 2022.

L'initiative prise par le gouvernement sud-coréen reste positive dans la mesure où les cryptomonnaies gagnent du terrain sur le terrain financier. Pour cela, il n'y a rien de mieux que de voir Bitcoin et consorts d'être exonérés de taxes en Corée du Sud. Toutefois, l'impact de cette décision est à prendre avec des pincettes, puisque l'activité de minage n'est pas encore très démocratisée dans le pays.

Auteur

Journaliste spécialiste de la transformation numérique, de la data, des cryptomonnaies et de la blockchain.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER