20 000 € d’amende pour promotion trompeuse d’un service de trading Bitcoin – Nabilla et la mauvaise influence

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Nabilla, mauvaise conseillère ? – Pour ceux qui étaient présents dans la cryptosphère lors du précédent bull run de Bitcoin (BTC), fin 2017/début 2018, tout le monde était soudainement devenu expert en cryptos. C’était notamment le cas de la starlette de télé-réalité Nabilla, qui vient d’être condamnée à une grosse amende, plus de 2 ans et demi après les faits.

Une publicité rémunérée, déguisée en conseil désintéressé

La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) s’est finalement décidée à sanctionner des propos tenus par la célébrité de télé-réalité Nabilla en janvier 2018.

On peut ainsi lire dans le communiqué de presse paru ce 28 juillet :

« Une enquête de la DGCCRF conduit au paiement d’une amende transactionnelle de 20 000 euros par l’influenceuse Nabilla BENATTIA-VERGARA pour des pratiques commerciales trompeuses relatives à la promotion sur le réseau social Snapchat d’un site de formation au trading en ligne. »

Communiqué de presse de la DGCCRF annonçant la sanction de Nabilla pour sa promotion d'un service de formation au trading sur Snapchat
Communiqué de presse de la DGCCRF – Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance

La starlette avait en effet fait la promotion, auprès de ses millions d’abonnés sur Snapchat, d’un service de formation au trading proposé par un site internet spécialisé dans la vente et l’achat de bitcoins.

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre 100 euros <<

La rapidité légendaire de l’administration rend la sanction moins pertinente

Même s’il est effectivement condamnable que l’influenceuse ait fait la pub de ce service sans jamais mentionner qu’elle était rémunérée, il faut bien constater sur le long terme qu’un éventuel investissement réalisé dans Bitcoin à l’époque serait pourtant aujourd’hui largement gagnant

Sans aller jusqu’à dire que Nabilla avait raison, puisque le prix du BTC est tout de même passé d’un sommet de près des 20 000 dollars en décembre 2017 à un plus bas vers les 3 500 dollars en décembre 2018, il faut admettre que la sanction tombe « un peu » tard, et c'est un euphémisme.

Avec un bitcoin qui tourne autour des 40 000 dollars aujourd’hui, même ceux qui auraient investi dans le roi des cryptos au pire moment du plus haut du précédent bull run auraient aujourd’hui plus que doublé leur mise.

La sanction ne doit pas représenter une catastrophe pour la célébrité, puisqu’elle a immédiatement accepté de payer le montant de l’amende, sans plus de discussion. Nous n’avons plus qu’à espérer que le fait que Paris Hilton se soit dite très excitée par Bitcoin, en avril dernier, ne soit pas un nouveau signe de chute baissière long terme pour la doyenne des cryptos.

Le paragraphe que vous parcourez en ce moment même constitue une parfaite annonce commerciale. C'est d’ailleurs ce type d'annonces qui permet au Journal du Coin de continuer à proposer, jour après jour, du contenu gratuit. Mais contrairement à ce que Nabilla s'abstenait de dire en 2018, sa nature est immédiatement identifiable (comme quoi, ce n'est pas si difficile). Maintenant que les choses sont claires entre-nous, vous pouvez maintenant allez vous inscrire sur la plateforme crypto de référence Swissborg, jusqu'à 100 euros de cryptomonnaie gratuites vous attendent (sous conditions, lien affilié, prend des notes Nabilla).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER