Europol démontre qu’utiliser du Bitcoin (BTC) pour commanditer un meurtre est une très mauvaise idée

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Bitcoin, le justicier masqué – Voilà une preuve supplémentaire que Bitcoin est tout sauf le moyen idéal pour tenter de pratiquer des activités illicites. C’est ce que vient de découvrir un homme qui voulait commanditer le meurtre de son ex-petite amie.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Il croyait rester anonyme

D’après un communiqué de presse paru sur le site d’Europol, on apprend que l'agence de police criminelle européenne a aidé la police locale italienne à arrêter un homme soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages sur le darknet.

Selon la publication, l’homme – résidant en Italie – se serait rendu sur un « site d'assassinat » du dark web via le réseau Torcoin, où il aurait versé l’équivalent de 10 000 euros en bitcoins pour faire tuer son ex-petite amie.

Europol aurait mené une analyse « complexe et urgente » des transactions cryptos liées au paiement de cet acte criminel pour remonter jusqu’au service qui a initialement vendu les BTC à ce commanditaire d’assassinat. La police italienne a ensuite contacté ce fournisseur de cryptomonnaies (italien a priori), afin de confirmer les informations découvertes sur le suspect au cours de l'enquête ainsi que des détails d’identification supplémentaires.

Que ce site d’assassinat soit réel ou non (les arnaques sur ce thème étant monnaie courante), cela aura permis d'éviter tout préjudice à la victime potentielle.

Une fois encore, les échanges sur le réseau Bitcoin ne sont en aucun cas anonymes. mais « pseudonymes ». Si des délits ou crimes sont payés en BTC par une adresse, les forces de l’ordre pourront analyser – en toute transparence – la blockchain, pour chaque mouvement effectué, jusqu’à découvrir une transaction qui permettra d’identifier le suspect.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.
Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER