Ils finançaient le djihad en cryptomonnaies : la France condamne 2 terroristes pro-État Islamique

Cryptos et terrorisme ne font pas bon ménage – La très grande majorité des transactions cryptos ne concernent bien sûr pas le terrorisme. Cependant, cette méthode d’échange de capitaux – résistante à la censure – est parfois utilisée par les terroristes. Après avoir découvert récemment que des partisans de l’État Islamique s’intéressaient aux NFT, ce sont à nouveau des terroristes islamistes qui viennent d’être condamnés à de la prison après avoir utilisé des cryptomonnaies.

Pour une fois, les cryptos ont réellement servi à financer des terroristes

Cela reste des épiphénomènes dans l’utilisation globale des cryptomonnaies. Pourtant, les activités illégales existent et profitent des caractéristiques de cette nouvelle forme d’échange de fonds. Une de ces dernières mauvaises utilisations des crypto-actifs nous est rapportée par Le Figaro.

Le vendredi 16 septembre 2022, deux hommes ont ainsi été condamnés à une peine d’emprisonnement suite à des accusations de financement du terrorisme. Sami Allem, Franco-Algérien, et Abderrahman Cheikh, Franco-Marocain, ont également été reconnus coupables de « participation à une association criminelle terroriste ».

Condamnés tous les deux à 4 ans de prison, ces binationaux auraient financé des djihadistes en Syrie entre 2018 et 2020. Ils leur auraient ainsi transféré un total de 280 000 euros via des réseaux de cryptomonnaies.

Les deux individus étaient toutefois déjà en détention préventive, après leur arrestation le 29 septembre 2020 par les services du Parquet national antiterroriste (PNAT). En juillet dernier, c’est le Département du Trésor des USA qui avait réussi à identifier des terroristes islamistes via leurs transactions en cryptomonnaies.

Le financement des activités illégales en cryptomonnaies est marginal. Vous pouvez investir en toute sérénité. Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme de référence FTX. De plus, vous bénéficiez d’un rendement jusqu’à 8% sur tous vos actifs cryptos (lien commercial, voir conditions sur site officiel).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour