Jackpot d’1 milliard de $ : pourquoi ce loup de Wall Street a revendu tous ses bitcoins

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

1 milliard de raisons d’investir dans Bitcoin (BTC)Le gestionnaire d’actifs Ruffer s’est exposé pendant quelques mois au BTC. Il a géré avec brio sa sortie en réalisant un profit de 1 milliard de dollars.

Un changement de position de plus de 1 milliard de dollars

Avril 2021, le gestionnaire d’actifs londonien Ruffer vend ses derniers Bitcoins et réalise un profit total de 1,1 milliard de dollars pour ses clients. Il avait investi 600 millions de dollars en BTC au mois de novembre 2020, le mois suivant le début du bull run. Le montant total des acquisitions s’élèvait à 744 millions de dollars en décembre 2020.

Ruffer n’a pas attendu longtemps pour commencer à vendre ses Bitcoins. Il s’est séparé de certains de ses BTC pour un bénéfice de 750 millions de dollars en décembre 2020 et début janvier 2021.

Ruffer se serait retiré totalement des marchés BTC, car selon l'entreprise, les jeunes risquent de diminuer leurs activités de trading avec le déconfinement progressif. Pour le gestionnaire d’actifs, c'est bien cette population qui a donné le coup d’envoi du rallye haussier.

Un dirigeant de Ruffer avait souligné en février 2021, le changement de position de la société en 2020 concernant Bitcoin. Le gestionnaire de fonds était “très sceptique” vis-à-vis de Bitcoin en 2017, Ruffer a ensuite vu le potentiel de Bitcoin « d’émerger comme un actif alternatif refuge » pour les institutionnels.

Les critiques récentes d’Elon Musk n’ont pas secoué cette foi de Ruffer en Bitcoin. Pour Le directeur des investissements chez Ruffer, Hamish Baillie, ces critiques proviennent « d'hyperboles et de désinformation », précisant que Bitcoin est moins énergivore que l’industrie du jeuune étude qui ne fait pas l’unanimité, réalisée par les chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory estime que les jeux vidéo consomment 46 % d'électricité de plus que le Bitcoin. Il a également souligné que « probablement quelque chose entre 40 % et 70 % de l'électricité de Bitcoin provient de sources renouvelables ».

Ce n’est qu’un au-revoir ?

Ruffer a réinvesti les profits issus de la vente de ses bitcoins dans des actifs de couverture comme les titres de créance émis par le Royaume Uni et qui sont indexés à l’inflation.

Baillie a indiqué à The Times of London, que la société pourrait faire un come-back sur les marchés BTC, dans le cadre d’une stratégie multi-actifs :

« Si vous avez une stratégie multi-actifs, alors les choses qui se comportent de différentes manières sont vraiment utiles. Il n'y a aucun intérêt à être multi-actifs si tous vos différents actifs évoluent selon la même dynamique ».

Ruffer a gagné plus d'1 milliard de dollars en misant sur une période relativement courte sur Bitcoin, alors que le géant de la finance Amundi considère plutôt le BTC comme une farce. Les clients de Ruffer apprécient certainement l’humour de leur gestionnaire d’actifs.

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER