Historique : Bitcoin (BTC) sur le point de devenir une monnaie officielle nationale

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Entre les déclarations enflammées (et un peu gênantes) de l'économiste Max Keiser et l'irruption sur scène en plein direct d'un éminent (et tout aussi gênant) membre de la DOGE Army, le sommet international Bitcoin 2021 à Miami tient enfin probablement son véritable moment historique. Dans une communication officielle, le président du Salvador Nayib Bukele a en effet annoncé que Bitcoin deviendrait prochainement monnaie officielle dans son pays, aux côtés du dollar. Une évolution sans precedent qui bénéficiera de l'appui de plusieurs acteurs majeurs du secteur comme Strike et Blockstream.

Salvador et de dollars

Avant de mentionner formellement la news coup-de tonnerre du jour, il n'est pas inutile de rappeler que le Salvador, petite nation d’Amérique latine peuplée de 6.5 millions d'âmes a pour monnaie… le dollar américain.

Si cette situation monétaire pourrait surprendre, elle perdure depuis 2001, date à laquelle le billet vert a remplacé le colón qui avait cours depuis 1892. On rappellera au passage que le Salvador est loin d'être la seule nation d’Amérique centrale et du Sud a avoir opéré le virage de la “dollarisation”, celle-ci s'étant également déclinée au Panama (depuis fort longtemps) ou en Argentine.

A chaque fois, c'est l'argument de la protection contre l'inflation qui a été mis en avant par les gouvernements successifs, face à un effondrement des taux de changes des monnaies locales, accompagné d'une paupérisation massive des populations.

Si ces adaptations monétaires sont avec le recul jugée globalement peu fructueuses, elles se sont en revanche accompagnées d'une libéralisation des secteurs économiques nationaux et de privatisations en pagaille.

Ainsi, en dépit d'un règne sans partage de 20 ans du Dieu Dollar au Salvador, la situation dans ce petit pays, le plus densément peuplé de la région, demeure préoccupante : économie de subsistance, grande dépendance de la diaspora et des aides étrangères, fort taux de chômage… le tout sur fond d'absence de perspectives économiques et d'une histoire politique récente mouvementée.

Et dans ce tableau peu amène, un chiffre macro-économique effrayant : 70% d'une population, souvent jeune, non-bancarisée.

Une situation économique nationale peu réjouissante donc, mais qui à défaut présente potentiellement un contexte propice à l'expérimentation et à l'innovation. Et c'est précisément dans cette dynamique que le jeune président du Salvador Nayib Bukele souhaite s'inscrire avec une déclaration qui demeurera désormais gravée dans l'histoire économique moderne : l'utilisation de Bitcoin en tant que monnaie légale au sein d'une nation souveraine.

Le président du Salvador Nayib Bujkele
Le président du Salvador Nayib Bukele (STANLEY ESTRADA / AFP)

Salvador : la première Bitcoin-Nation ?

C'est à l'occasion du sommet Bitcoin 2021 de Miami que la nouvelle est tombée. Le jeune et dynamique président (il a 39 ans et est réputé pour son éternelle casquette à l'envers), leader du parti réformiste New Ideas est intervenu durant le week-end pour annoncer en vidéo la grande nouvelle, à savoir qu'il allait présenter dans les tout prochains jours une proposition de loi au Congrès National afin de faire de Bitcoin une monnaie légale, aux côtés du dollars. Ledit congrès étant acquis au parti News Ideas, la validation de la proposition devrait relever de la formalité.

Outre la dimension historique de la chose, qui fera du Salvador la première nation souveraine à donner des lettres de noblesses monétaires à la création de Satoshi Nakamoto 13 ans après sa création, le président à fait savoir qu'il serait entouré de leaders du secteur, comme l'application de paiement via Lightning Network Strike, ou le géant Blockstream.

« Ce qui est une véritable transformation ici, c'est que le bitcoin est à la fois le plus grand actif de réserve jamais créé et un réseau monétaire de qualité supérieure. La détention de bitcoins permet de protéger les économies en développement des chocs potentiels de l'inflation en monnaie fiduciaire »

Jack Mallers, fondateur de Strike

Chacun dans cette équation a parfaitement compris que l'opportunité était historiquement sans précédent.

Pour le président Bukele, c'est en effet l'occasion de se placer en réformateur économique, en capacité de s'autonomiser vis-à-vis du dollars. En ce sens, le réseau de paiement Bitcoin pourrait permettre d'offrir un accès simplifié à des solutions financières à des millions de personnes laissées au bord de la route du progrès économique.

Par ailleurs, le président du Salvador perçoit les propriétés anti-inflation de Bitcoin, dans un monde engagé dans une spirale inflationniste de plus en plus folle. Une porte ouverte à l'intégration de bitcoins en tant qu'actifs aux finances nationales.

Du côté des sociétés de l’écosystème comme Blockstream ou Strike, l'occasion est tout aussi belle : disposer d'un pays et d'un système économique complet offrant une véritable page blanche pour démontrer l'efficience des moyens de paiements et du réseau Bitcoin à grande échelle. Un rendez-vous rien moins qu'historique qui sera scruté avec attention à travers le monde.

Si des esprits chagrins pourraient ironiser sur la modestie de la petite nation salvadorienne et son maigre poids économique ou géopolitique, de nombreux observateurs s'accordent sur un point : le Salvador pourrait constituer le premier domino à tomber, entraînant rapidement des nations voisines confrontées aux mêmes équations économiques insolubles. Une fois cette mécanique enclenchée, le mouvement de “bitcoinization” du monde pourrait ainsi définitivement atteindre un point critique de non-retour.

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Pulsar dit :

    C’est une super nouvelle, mais heuuu…

    si le btc devient une monnaie à cours légal, ça devient une fiât, non ? Et dans ce cas, quid de toutes les transactions crypto/bitcoin ? Ça devient des transactions crypto/fiât, donc imposables, non ?

    Peut être une malédiction en fin de compte

  2. masivelo dit :

    Historique ! sans doute !
    Mais si l’objectif est de contenir l’inflation, il faut approfondir les analyses !
    L’inflation n’est pas l’effet de la forme de la monnaie. L’inflation c’est n’effet de la volonté humaine de vouloir faire monter le prix et/ou de spéculer. Dire que “adopter le BTC comme monnaie nationale” apporte une solution à une économie inflationiste ! je suis sceptique.
    L’inflation c’est le résultat de la libéralisation : prix déterminé uniquement par les forces du marché en l’occurrence l’offre et la demande.
    Sans intervention d’une autorité monétaire, pour une économie peu encline à la discipline, c’est la loi de la jungle qui ne laisse aucune chance au faible.
    Se débarasser du contrôle de l’autorité monétaire, surtout quant celle-ci est contrôlée par des politiciens véreux, est une bonne chose; cépendant, se jeter dans l’eau infesté par des crocodiles affamés ne me semble pas une bonne idée.

  3. René dit :

    Le grand départ du bitcoin … .
    Ce type à la casquette à l’envers président ? . Avec cette dégaine, on dirait plus un chef de gang du genre salvatrucha. Il va à coup sûr nuire au Bitcoin .
    Sincèrement j’aime les cryptomonnaies mais pourquoi refuser de voir l’évidence ?
    Bitcoin, en raison de la loi de gresham ne sera jamais une monnaie concurrente du dollar , ni d’une autre monnaie fiat .
    Et d’ailleurs Bitcoin est même en temps que cryptomonnaie l’une des plus mauvaise qui soit. C’est une relique barbare après une dizaine d’années d’existence au même titre que l’or qui a acquis ce statut après 2000 ans , d’où son surnom d’or 2.0 …largement dépassé technologiquement .

    • masivelo dit :

      Certains parlent de stabilité, solution aux fluctuations du taux de change, etc. Comment s’appelle le phénomène de BTC 20,000 USD il y a quelques mois, frolant le 100,000 USD il y a quelques jours et maintenant 30,000 USD. C’est la stabilité ? qu’est ce que c’est une monnaie qui fluctue au tempéramment de Mr. Elon M.
      Je suis un IT saavy mais la cryptomonnaie, avec la prolifération sauvage actuelle, je n’y crois pas. Il faut un signal fort pour me convaincre.

  4. Philippe Lenoble dit :

    Considerer comme stable une monaie qui varie de 15 ou 20 % en 24heures, valait 62.000$ il y a 1 mois , vaud 30.000 $ ou plus ou moins , on ne sait pas aujourd’hui est de l’utopie. Je considère que ces monnaies sont des “crypto… monnaies de singe”.

  5. eomer dit :

    qui pour lui dire qu’il ne va faire que le malheur de son pays.??
    bitcoin, le plus mauvais choix pour une monnaie réelle.
    2 explications possibles.
    il est fou ou complètement con.
    il a touché du fric..

  6. Grillz dit :

    Franchement autant regarder du coté du XRP pour creer une nouvelle monnaie le bitcoin personne ne sait qui gere la blockchain

  7. Sabialunabitcoin dit :

    C’est carrément risque de mettre tous ses oeufs dans le même panier!!! Pour ma part j’attend du Salvador qu’ils abrogent cette loi mysogine et cruelle et bête d’emprisonner une Femme pour une fausse couche! Alors le Bitcoin? Sérieux ? C’est une blague! Ils se croient modernes, avant-gardistes? Ce sera un moyen supplémentaires d’appauvrir leur population et de détourner encore plus d’argent en jouant sur les fluctuations du prix du Bitcoin. Pauvre Salvador. Je prie pour ce peuple merveilleux qui mérite mieux.

  8. Marc Axel dit :

    Au moins, il a choisi d’utiliser les deux monaies, btc et dollar ainsi je crois garde le pire et meilleur des deux…ou bien ?

  9. Dede dit :

    Propagande pour éviter que le navire coule, mais cela sera inévitable cette pseudo monnaie est complétement spécu et incontrolable.
    Tous ceux que nous pouvons lire actuellement c de la fake news.
    La crypto est une passoire énergétique elle va simplement disparraitre et tant mieux car elle est dans les mains de personne qui font simplement n’importe quoi aucune regulation une monnaie à blanchir le crime et j’en passe.
    Bye bye les cryptos

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER