Ils se débarrassent en douce d’une fortune en cryptomonnaies – Quand Harvard trahit Uniswap

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Uniswap déjà dans la tourmente ? – Malgré son expansion, l’écosystème DeFi sur Ethereum (ETH) est également dans le viseur des régulateurs du monde entier. Afin de s’assurer que les régulations aillent dans le bon sens, certains acteurs de l’écosystème ont décidé de créer un fonds de lobbying. Malheureusement, seulement un mois après son introduction, celui-ci fait d’ores et déjà débat. 

Un fonds de lobbying financé par Uniswap 

En fin mai dernier, la Harvard Law Blockchain and FinTech Initiative a proposé la création d’un fonds de lobbying, baptisé « DeFi Education Fund », dont la mission est de s’assurer que les évolutions réglementaires vis-à-vis de la DeFi aillent dans le bon sens. 

Pour financer ce fonds, l’initiative s’est tournée vers la gouvernance du protocole Uniswap afin d’obtenir une allocation d'1 million de jetons UNI. La proposition a d’abord passé haut la main les temperatures et consensus checks, visant à étudier l’avis de la communauté en amont de la création d’un vote de gouvernance. 

Suite à ces 2 votes préliminaires, la proposition a finalement été soumise à la communauté de gouvernance du protocole. Celle-ci a été approuvée par les votants, réunissant 79 millions d’UNI en faveur de la proposition contre 15 millions en défaveur.

Par conséquent, 1 million d’UNI ont été distribuées au fond de lobbying depuis la trésorerie du protocole le 4 juillet dernier. 

Détails des transactions de l'allocation du million d'UNI au DeFi Education Fund
Allocation du million d'UNI au DeFi Education Fund – Source : Etherscan
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-FTX-Confiance-leader.png.

Une polémique qui prend forme

Initialement, le groupe avait annoncé que les fonds seraient alloués sur une période de 4 à 5 ans expliquant que :

« Cela n'aura donc pas le même effet dilutif que la vente d'1 million d'UNI en une seule fois, ce qui, nous en convenons, serait un problème. »

Une promesse qui n’aura été que de courte durée, car dès le 12 juillet dernier, soit 8 jours après avoir reçu les fonds, le DeFi Education Fund a annoncé avoir vendu 500 000 UNI pour la somme de 10,2 millions d’USDC, via le service OTC proposé par Genesis Trading. 

Évidemment, cette décision a surpris l’ensemble de la communauté Ethereum, qui s’attendait à une vente plus graduelle des jetons. 

En parallèle, selon les révélations du chercheur Igor Iganberdiev de chez The Block, Larry Sukernik, l’un des 7 multisignataires du wallet du DeFi Education Fund aurait déjà vendu l’équivalent de 50 000 dollars en jeton UNI depuis son wallet personnel quelques heures avant la vente réalisée par le fond lui-même.

Publication Twitter d'Igor Iganberdiev de chez The Block sur la vente de 50 000 dollars de jetons UNI
Publication d'Igor Iganberdiev – Source : Twitter

En réalité, Iganberdiev sous-entend que Larry Sukernik aurait vendu ses jetons en amont de la vente du fond estimant que cette dernière causerait une chute du cours de l’UNI. Sukernik s’est alors défendu expliquant que les 50 000 dollars vendus provenaient d’une subvention qu’un de leurs groupes avait reçue et qu’il venait de découvrir.

« Je viens juste de remarquer que nous avions reçu cette subvention et je l'ai vendue en USDC pour pouvoir l’envoyer aux gens à qui elle était destinée. »

Larry Sukernik

Une décentralisation remise en question sur Uniswap

Suite à ces révélations, plusieurs acteurs de l’écosystème ont pris la parole pour demander plus de transparence vis-à-vis de ce fonds et remettre en question la décentralisation du processus de gouvernance d’Uniswap. A titre d'exemple, Chris Blec, le fondateur de DeFi Watch, a publiquement demandé à Sukernik de se retirer du fonds :

« Nous ne pouvons tout simplement pas accepter que les membres du comité de lobbying du DeFi Education Fund s'engagent dans quoi que ce soit qui ressemble à un délit d'initiés. »

En outre, la décentralisation de la gouvernance est aussi pointée du doigt. En effet, il semblerait que, lors du second snapshot préliminaire au vote, 86 % des votes en faveur de la proposition puissent être attribués aux proposants eux-mêmes et proches du projet.

Révélations concernant la centralisation du vote pour obtenir une allocation d'1 million de jetons UNI
Révélations concernant la centralisation du vote – Source : Twitter

Cette affaire remet en question le mécanisme et la décentralisation du processus de gouvernance d’Uniswap. En effet, il semblerait qu’un groupe organisé puisse s’octroyer de larges sommes de manière « démocratique » à l’insu des détenteurs de jetons UNI. Cette histoire n’est pas sans rappeler la proposition de Dharma en octobre 2020 qui avait déjà mis en lumière les défaillances du processus de gouvernance du protocole.

Bitcoin, Finance, Décentralisée, crypto-actifs… autant de notions qui font de plus en plus partie du quotidien. Prenez les devants et commencez à accumuler et trader vos premiers bitcoins en vous inscrivant sur la plateforme de référence FTX et bénéficiez d'une réduction à vis sur vos frais de trading (lien affilié).

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. Laurene dit :

    Il n’y a aucune faille, c’est exactement la reproduction de nos gouvernances actuelles en fait. Là , c’est juste de la crypto, de l’autre côté des milliers de vaccins, de pesticides cancérigènes, des boues rouges qui détruisent les littoraux en échange de FIAT sonnantes et trébuchantes aux gouvernants.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER