La cryptomonnaie d’État chinoise déjà d’attaque ? Les premiers chiffres font froid dans le dos

Trading du CoinTrading du Coin
5
(14)

Un rouleau-compresseur approcheOn savait que la Chine était très avancée sur son système de cryptomonnaie étatique, appelé Digital Currency/Electronic Payment (DC/EP), mais c’est tout de même un choc. À peine les premiers tests lancés, et ce sont déjà des chiffres impressionnants que vient de révéler un haut dirigeant de la Banque Populaire de Chine (PBoC).

Déjà 1,1 milliard de yuans échangés grâce au DC/EP

Lors de la conférence bancaire et financière Sibos 2020, le vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, Fan Yifei, a fait un compte-rendu des tests pilotes du DC/EP, menés dans 3 grandes villes chinoises.

Selon le banquier central, ce sont 113 300 portefeuilles numériques pour les particuliers et 8 859 pour les entreprises qui ont été ouverts parmi ceux résidant dans les villes de Shenzhen, Suzhou et Xiong’an, afin de tester ce nouveau yuan numérique.

D’après Fan Yifei, cité par le journal chinois South China Morning Post, les programmes pilotes ont fait des « progrès positifs ».

Ce serait ainsi 6 700 cas d’utilisation (paiement de facture, transport, services gouvernementaux, etc.) qui auraient été mis en œuvre. Il y a déjà eu plus de 1,1 milliard de yuans numériques échangés, soit environ 162 millions de dollars.

3,13 millions de transactions traitées pour la crypto chinoise

Le représentant de la PBoC a insisté sur l’importance de mettre en place des monnaies numériques de banques centrales (MNBC) pour contrer la révolution apportée par les cryptomonnaies :

« Pour protéger la monnaie fiduciaire des crypto-actifs et préserver la souveraineté monétaire, il est nécessaire que les banques centrales numérisent les billets de banque grâce aux nouvelles technologies (…). La PBoC considère le renminbi numérique comme une infrastructure financière importante pour l’avenir. »

Fan Yifei complète ensuite les excellents chiffres des tests du DC/EP, débutés en avril 2020. En moins de 6 mois, ce système expérimental a réussi à traiter 3,13 millions de transactions.

Et ce n’est que le début. Les essais de la MNBC chinoise ont désormais été étendus à la capitale, Pékin, à la région du delta du Yangtsé, aux provinces de Tianjin, de Hebei et du Guangdong, ainsi qu’aux villes de Hong Kong et de Macao.

En gestation depuis 2014, le système DC/EP chinois impressionne déjà par sa puissance de traitement. Il reste le problème de la centralisation d’une telle MNBC, mais c’est un tout autre sujet. Une chose est sûre en tout cas : la Chine est désormais très bien placée pour être la première grande puissance économique à lancer officiellement sa monnaie numérique.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 14

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi vous laissez assez systématiquement les sigles en Anglais dans vos articles ?
    Banque Populaire de Chine ça donne (BPC) ou (BPdC) et non (PboC). On dit bien l’Organisation des Nations Unies (O.N.U) et non (U.N) en Français etc… Flemme de traduire ? 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici