Les cryptomonnaies surveillées – Coinbase révèle ce que les autorités veulent savoir sur ses clients

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Transparence avant tout – La plateforme de change crypto Coinbase a publié son premier transparency report (rapport de transparence). Elle y informe sa clientèle de sa collaboration avec diverses agences gouvernementales.

Paul Grewal, directeur juridique de Coinbase, a signé le rapport. Il y recense les différentes demandes d’accès aux données clients de l’entreprise, reçues au premier semestre 2020. La plateforme de change américaine comptabilise 38 millions de clients et reçoit donc de nombreuses requêtes de la part des autorités.

Coinbase a traité près de 2 000 demandes en 6 mois

Coinbase a ainsi reçu 1914 demandes entre le 1er janvier et le 30 juin 2020. La majorité concerne des activités criminelles.

Coinbase - Type de requêtes

Types de requêtes adressées à Coinbase

Sans surprise, les autorités étasuniennes émettent la majorité des demandes. Les forces de l’ordre ou les agences gouvernementales du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la France occupent les places suivantes de ce classement.

Coinbase - Origine des requêtes

Provenance de requêtes

Le FBI est à l’origine de près d’un tiers des demandes d’origine américaine et de nombreux autres organismes sont représentés.

Coinbase - Type de requêtes (USA)

Organismes étasuniens faisant appel à la base de données clients de Coinbase

Les autorités américaines mènent la danse

Au total, 58 % des demandes proviennent d’agences américaines. La quasi-totalité (90 %) des requêtes provient de 3 juridictions : les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Enfin, 16 % des demandes américaines proviennent d’autorités locales ou d’un État.

Paul Grewal assure que la légitimité de chaque demande est étudiée par une équipe d’experts. Ainsi, son entreprise n’hésiterait pas à refuser d’accéder à une requête illégitime, même si c’est « coûteux ».

Grewal assure que ces rapports seront publiés régulièrement. Les firmes technologiques ont pris l’habitude de fournir des rapports de transparence. Ce dernier déplore que ce soit rarement le cas des institutions financières.

Morgan Phuc

Auteur

Co-fondateur de BitConseil et du Journal du Coin

  1. Avatar FAISAL ABDOULAYE dit :

    C’est très bon

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER