Chasse aux cryptos ? La Russie rend Binance illégale

Trading du CoinTrading du Coin
4.5
(12)

À bas, les cryptomonnaies ! – Les autorités russes viennent de sévir contre Binance, la plus grosse plateforme de cryptomonnaies au monde. Le 24 septembre, la firme s’est exprimée sur son compte Telegram. Le régulateur russe Roskomnadzor l’a ajoutée sur la liste des plateformes prohibées en Russie.

Interdiction de Binance, un signal fort

Binance s’offusque devant cette disposition. En effet, la plateforme a précisé ne pas avoir été informée par les services répressifs. Elle a ainsi décidé de faire appel à ses avocats. L’idée est, d’une part, de clarifier la situation et, d’autre part, de s’assurer que les fonds des utilisateurs russes sont en sécurité.

Enfin, en juin dernier, l’association russe des cryptomonnaies et des blockchains a annoncé publiquement :

« Le message du gouvernement à tous les entrepreneurs dont les activités sont, d’une manière ou d’une autre, liées aux cryptomonnaies est sans ambiguïté : retirez immédiatement votre entreprise du pays et délocalisez-la vers d’autres juridictions. »

Cependant, les utilisateurs russes semblent toujours avoir accès à leurs fonds, sans avoir besoin d’utiliser un VPN.

Une régulation plus stricte

Outre le fait que Binance soit une entreprise chinoise, il semble que la Russie veuille s’attaquer au marché des cryptos. Eh, oui ! Elle n’en est pas à sa première tentative.

En août dernier, le régulateur financier avait déjà bloqué BestChange.ru. Et la Banque centrale avait également qualifié les investissements cryptos comme des jeux de hasard. Cela montre encore une fois la crainte de la Russie. Elle ne souhaite effectivement pas que les cryptos soient utilisées à des fins illégales.

Cette annonce intervient aussi dans un contexte particulier. Le 24 septembre, le ministère des Finances a proposé une réglementation fiscale draconienne. Plus précisément, le fait de ne pas déclarer un portefeuille, si plus d’1 million de roubles (environ 11 000 euros) y sont passés en un an, devient une infraction pénale. Elle peut faire l’objet de travaux forcés, voire d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 3 ans.

La Russie est bien consciente de l’ampleur que prennent les cryptomonnaies dans la finance actuelle. Elle semble aussi vouloir mettre en place une politique protectionniste à l’encontre de la Chine. Si le gouvernement parvient à ses fins, les cryptos perdront-elles un marché prometteur ?

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 12

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Étudiant en faculté d’économie, j’envisage de m’orienter vers un master en finance de marché, dans une école de commerce. Entrepreneur avant tout, l’univers blockchain constitue pour moi une réelle opportunité, au potentiel pratiquement infini. Ma vision est orientée vers le long terme, dans un monde régi par des actions de court terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici