Bitcoin, le roi du risque – Le BTC : valeur refuge, pari fou… ou ni l’un ni l’autre ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Bitcoin est-il schizophrène ? Le roi des cryptos a une particularité unique en tant qu’actif : il est perçu à la fois comme une valeur refuge et comme un actif spéculatif, donc à risque. Revenons ensemble sur cette « double personnalité » du Bitcoin (BTC).

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

Bitcoin, une valeur refuge pas comme les autres

La cryptomonnaie inventée par Satoshi Nakamoto est souvent comparée à de l’or numérique. À l'instar du métal doré, Bitcoin possède une quantité finie d’unités : 21 millions de BTC et pas plus.

Contrairement aux monnaies fiduciaires (le dollar US, l'euro, …) qui peuvent théoriquement être imprimées à l’infini, l’or et le Bitcoin ont une offre qualifiée de déflationniste. Ces deux biens monétaires sont de moins en moins disponibles dans le temps, ce qui augmente leur valeur, par le jeu de l’offre et de la demande.

Un rapport de Ecoinometrics, sorti ce 20 juillet, explique que Bitcoin a finalement joué ce rôle de couverture, y compris lors du krach du jeudi noir du 12 mars 2020, lié aux craintes du coronavirus :

« Si vous y réfléchissez bien, Bitcoin a fait ce que vous attendiez d'une valeur refuge. Lors d'un événement de liquidation [comme un krach], il est vendu pour obtenir des liquidités. Après l'événement de liquidité, il récupère sa valeur. (…) Sur le long terme, vous vous attendez à ce que sa valeur dépasse les niveaux d'avant la crise, car de plus en plus de personnes souhaitent placer leur argent dans un actif solide. »

Bitcoin, un actif à risque, spéculé autant que les actions ?

Contrairement à l’or et aux actions, qui ont plutôt une décorrélation dans l’orientation de leur cours, Bitcoin est davantage corrélé positivement aux actions.

Dans le même rapport, Ecoinometrics montre que Bitcoin a subi (ou bénéficié, c'est selon) de la même spéculation – pour le meilleur et le pire – que les actions lors de la crise engendrée par l’épidémie de Covid-19.

Que ce soit dans le violent crash des cours actions et du prix du BTC en mars ou dans la course frénétique (la hausse de retour à la normale) qui a suivi les annonces de soutiens des banques centrales, les actions et Bitcoin ont été fortement corrélés – en tant qu’actifs spéculatifs, donc à risque important.

Bitcoin et actions fortement corrélés pendant et après la crise du Covid-19 – Source : Ecoinometrics.substack.com

Notre cher Bitcoin est-il donc bipolaire ? En tout cas, force est de constater qu'il s'est parfaitement remis de la crise, tout en gardant d'importants espoirs de performances spéculatives. Le roi des cryptos semble allier le meilleur des deux mondes. Entre valeur refuge et investissement apte à surperformer, il n'y a qu'un pas à franchir.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER