La Banque de France spécule avec un drôle d’euro numérique – Un test concluant à 2 millions d’€ ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un crypto-euro bientôt disponible ? – La Banque de France a effectué, avec brio, son premier test d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC). Le 17 décembre dernier, elle avait proposé une souscription à un fonds monétaire grâce à une devise numérique émise sur une blockchain privée.

La Banque de France veut son crypto-euro

La Banque de France a annoncé, ce 19 janvier, que le projet pilote avait été un franc succès. Le test a permis aux investisseurs d’acheter, puis de revendre plus de 2 millions d’euros de parts d’un fonds monétaire.

L’infrastructure blockchain pour ce test a été fournie par SETL, un prestataire de services blockchains basé au Royaume-Uni. Bien que ce ne soit qu’un test, nous ne pouvons que déplorer l’absence d’un acteur français pour soutenir le projet.

« D’un point de vue technologique, l’expérimentation a nécessité le développement et le déploiement de smart contracts afin que la Banque de France puisse émettre et contrôler la circulation des jetons de MNBC et que leur transfert se fasse simultanément à la livraison des jetons de parts de fonds dans le portefeuille des investisseurs. »

Communiqué de presse de la Banque de France

Le second écueil de ce projet est l’absence de coordination européenne sur la question. Plusieurs États membres de l’Union européenne ont entrepris des expérimentations sur les MNBC. Ces tests se sont soldés par des succès sur le plan technique, mais des interrogations règlementaires demeurent. Nous ne pouvons qu’espérer que ces efforts soient mis en commun dans un futur proche, afin de sécuriser la position européenne sur la question.

Les MNBC sous le feu des projecteurs

Le bull run actuel et l’avancée constante de la Chine sur son yuan numérique ont remis les MNBC au centre de l’attention en ce début 2021. En effet, Jerome Powel, directeur de la Fed, a déclaré que la création d’une MNBC était une priorité absolue afin d’endiguer la prolifération des « mauvaises monnaies du secteur privé ».

Depuis la semaine dernière, la Chine déploie ses premiers distributeurs automatiques pour son crypto yuan dans la province de Shenzhen.

L’empire du Milieu est manifestement en train de devancer tous ses concurrents dans la course aux monnaies numériques de banques centrales.

Avatar

Auteur

Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

  1. Avatar Clocat19 dit :

    En tant que retraité de la Banque de France j’ai plus confiance en une MNBC que dans une, sortie de l’imaginaire de quelqu’un dont on ne connait rien, ni le nom ni la nationalité à consonnance japonaise ou du moins aquatique. Le Bitcoin n’est pas la seule monnaie issue de la blockchain mais je préférerais une MNBCE où tous les Européens mettraient en commun leur savoir-faire pour concurrencer la monnaie numérique Chinoise qui est en train de préparer l’avenir du grand reset. Il est clair que le futur financier se trouve dans la blockchain et que la monnaie de papa c’est fini ! Tant de liquidités émises par la FED ou la BCE trouveraient leur équivalence dans les diverses capitalisations des monnaies numériques.

  2. Avatar Romain Bitcoin Satoshi Vision dit :

    Finalement “c’est un DLT, pas une Blockchain. Les grands livres privés sont des processeurs de transactions interbancaires pour les règlements. C’est juste un système de réplication conforme à l’ACID primaire/secondaire. La distribution sert à gérer les soldes internes pour la mise à jour des comptes de nuit”. Rien d’innovant juste un prétexte pour utiliser une technologie vieillissante acté sur des protocoles obsolètes malgré eux, et biensure facturé au prix fort sur le compte des contribuables Européens. Optez pour une vraie Blockchain de mise à l’échelle serait plus judicieux et terme de pérennité, de sécurité, d’efficacité pluriels et surtout en coûts d’exploitation, de maintenance. Mais bon il semble que “des experts” en gaspillage dirige toujours la barque paraît-il… C’est juste une perspective après tout.

  3. Avatar Itosha kamanoto dit :

    @Clocat19 Pourquoi voulez vous connaitre le créateur ? Quel est le besoin ? Bitcoin est un réseau décentralisé qui n’appartient à personne, le code est open source. Le réseau ne repose pas sur la confiance envers un ou des états mais sur la confiance envers les mathématiques.

  4. Avatar Ilyes bouziane dit :

    Le bitcoin ne pourra jamais échapper aux notions de base d’une monnaie à savoir :
    – la valeur par rapport à.
    – large reconnaissance par les utilisateurs.
    – le contrat

    Ce qui peut le rendre demain obsolète :
    – la dupperie
    – l’ambiguïté
    – la volatilité de la valeur par oppo a stabilité

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER