Notre avis sur Ripple (XRP)

S’il y a une cryptomonnaie qui divise les avis, c’est très certainement le XRP de Ripple. Ripple et son jeton font partie des acteurs historiques de l’écosystème crypto et possèdent l’une des plus importantes communautés de la cryptosphère. Voici notre avis complet !

Qu’est-ce que Ripple et son jeton le XRP ?

Lorsque l’on évoque Ripple, on pense immédiatement à sa cryptomonnaie, le XRP. Néanmoins, l’activité, la technologie et l’écosystème de Ripple ne sont pas nécessairement synonymes de XRP. Ripple exploite bel et bien les capacités du XRP au de son écosystème, mais il n’est pas le seul atout de l’entreprise.

Cours du XRP face au dollar en unité de temps journalière montrant une bonne reprise du XRP à la suite des mois de baisse du marché des actifs numériques en juin 2021
Cours ours du XRP face au dollar en unité de temps journalière (1D)

Les progrès technologiques ont considérablement modifié la vitesse à laquelle les informations circulent dans le monde. Pourtant, la circulation des capitaux est restée fastidieuse.

Ripple Labs s’est donc fixé la mission de devenir le réseau de paiement de référence pour les acteurs institutionnels. Pour cela, l’entreprise exploite le XRP et une série de technologie qui lui permet d’accélérer les mouvements de fonds tout en réduisant les coûts.

L’équipe derrière Ripple Labs

Initialement, Ripple, connue sous le nom de RipplePay, était une plateforme de transfert d’argent, lancé en 2004 par Ryan Fugger. Le but de Fugger était de créer un système de prêt de gré à gré puis de la faire évoluer en système monétaire décentralisé.

Quelques années plus tard, en 2011, Jed McCaled développait un système de consensus permettant d’arriver à un consensus sans minage. McCaled a engagé Chris Larsen en 2012 et ils ont tous 2 pris contact avec Frugger pour faire fusionner leurs projets.

En septembre de la même année, les 3 compères ont fondé OpenCoin, qui deviendra Ripple Labs en 2013. Bien que les premières technologies de Ripple, dont le Ledger XRP, furent pensées par McCaled, ce sont Arthur Britto et David Schwartz qui les ont bâties.

Les objectifs de Ripple, le protocole de paiement à destination des banques

L’objectif de Ripple est de diminuer les coûts, mais aussi d’augmenter la vitesse des transactions internationales. Actuellement, les transferts bancaires internationaux prennent environ 3 à 6 jours et cela devient un réel manque de transparence sur les frais de transaction et le statut du transfert.

Ripple se positionne comme une alternative très sérieuse à Swift, avec de nombreux avantages. La solution est à la fois plus rapide, plus sécurisée et plus flexible, tout en étant moins chère. Le réseau compte aujourd’hui plus d’une centaine de clients, dont plusieurs banques très influentes (Santander, UBS, Crédit Agricole et American Express). Il n’est pas obligatoire de posséder du XRP pour utiliser le réseau Ripple. Cependant, l’utilisation du jeton contribue à réduire davantage encore les coûts de transaction et est donc encouragée.

Les produits de Ripple

Ripple opère 3 produits majeurs : RippleNet, XRP Ledger et Ripple X.

Ripple Net

RippleNet est un réseau mondial que les institutions financières peuvent utiliser pour transférer de l’argent plus rapidement, avec plus de transparence et à moindre coût. Ripple avait auparavant les produits xRapid, xCurrent et xVia. Toutefois, la société a fait le choix de les combiner en un seul produit en 2019 : RippleNet.

RippleNet propose également une fonctionnalité connue sous le nom de on-demand liquidity (ODL). Cette fonction permet d’utiliser le XRP comme un pont entre les monnaies fiduciaires. Si une partie possède des euros et que son partenaire veut recevoir des dollars, le système de ODL va automatiquement effectuer la conversion, en passant par le XRP.

Fonctionnalités du RippleNet qui permet de réaliser des transactions, d'envoyer de message sécurisé et qui propose des solutions de liquidité.
Fonctionnalités de RippleNet – Source : Ripple

XRP Ledger et Ripple X

XRP Ledger est une blockchain open source sur laquelle fonctionne le jeton XRP. Cependant, XRP Ledger et le jeton XRP fonctionnent indépendamment de la société Ripple, bien que Ripple utilise les deux pour diverses solutions. Néanmoins, la Security and Exchange Commission (SEC) remet en cause cette indépendance, mais nous y reviendrons plus tard.

Liste des avantages de XRP Ledger qui bénéficie d'une structure publique et décentralisée, ainsi que d'excellente performances délivrées à bas coût
Liste des avantages de XRP Ledger – Source Ripple

XRP Ledger est une solution de première couche, tout comme Ethereum et Bitcoin. Par conséquent, les institutions financières partenaires de Ripple peuvent construire des applications sur cette dernière. XRP Ledger ne se base pas sur la preuve de travail (PoW), comme c’est le cas avec la blockchain Bitcoin ni sur la preuve d’enjeu (PoS). Le réseau du XRP ne produit pas de blocs, mais des « registres ». Chaque registre contient des informations, telles que des données le reliant au registre précédent de la chaîne, des totaux de comptes, … L’absence de minage et de stacking signifie que l’ensemble des XRP ont été préminés. Par conséquent, l’offre totale de XRP était assez centralisée pendant de longues années. Cela a amené certains crypto-enthousiastes à bouder le projet jugé trop centralisé.

Enfin, RippleX est un répertoire d’applications blockchains que les partenaires de Ripple peuvent utiliser pour déployer des solutions liées aux transferts de valeur, l’ADN de Ripple.

Oubliez la XRP Army un peu tapée des réseaux sociaux, achetez vos cryptos avec KuCoin (lien affilié) >>

XRP est-il une securities (titre financier) ? La saga de la cryptosphère

Les class action de 2018 : Ripple contre ses investisseurs

La sage judiciaire de Ripple et du XRP commence en 2018. Ryan Coffey et 10 investisseurs particuliers anonymes ont accusé Ripple d’avoir procédé à une vente de titres financiers non enregistrés. Néanmoins, l’affaire fut rapidement abandonnée par les plaignants, sans que l’on connaisse la raison. Quelques mois plus tard, Vladi Zakinov et 25 investisseurs ont déposé une seconde action de groupe, sur le même motif. Les investisseurs affirment que Ripple les a trompés en leur vendant du XRP, car les investisseurs s’attendaient à réaliser des profits, mais ils ont subi des pertes.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le XRP s’est apprécié de plus de 1 400 % en 1 mois entre 2017 et 2018. Les investisseurs qui ont acheté du XRP aux alentours du sommet se sont sentis lésés et ont entamé une procédure judiciaire. 3 ans plus tard, la seconde affaire n’est toujours pas résolue, après qu’un juge fédéral ait refusé de classer l’affaire en 2020.

Cours du XRP face au dollar entre 2017 et 2018 montrant la fantatisque progression du XRP entre 2017 et 2018. Le cours du XRp est passé de 0,20 $ à 3,2 $ en quelques semaines.
Cours du XRP face au dollar entre 2017 et 2018 en unité de temps journalière (1D)

Ripple contre la SEC : la saga de la cryptoshpère

Le 21 décembre 2020, la SEC a entamé un procès contre Ripple, ainsi que son CEO, Brad Garlinghouse, et son co-fondateur, Chris Larsen. La SEC accusait Ripple et ses dirigeants d’avoir procédé à une vente de titres financiers non enregistrés entre 2013 et 2020. Ripple est accusée d’avoir mené une vente de 1,3 milliard de dollars de XRP de manière illicite.

Garlinghouse et Larsen sont, eux, accusés de 600 millions de dollars de ventes illicites, à titre personnel. Comme nous l’avons vu précédemment, les XRP ont été préminés et distribués, Larsen et Garlinghouse en détenaient donc d’importantes quantités qu’ils ont vendues sur plusieurs années. À la suite de ce dépôt de plainte, le cours du XRP s’est effondré de 40 %, mais ce n’était que le début des ennuis pour Ripple.

Dès le 28 décembre, Coinbase a annoncé qu’elle retirerait le XRP de la négociation à partir du 19 janvier 2021. L’actif n’avait été listé sur Coinbase qu’en février 2019, après de longs mois de lobbyisme de la communauté Ripple. Par la suite, Bitstamp et Crypto.com ont eu aussi délesté l’actif. Enfin, Grayscale a fermé l’accès à ses produits d’investissement XRP.

Depuis, Ripple, Garlinghouse et Larsen croisent le fer avec la SEC par avocat interposé. Le procès a été annoncé en décembre 2020, mais la phase initiale de ce dernier ne se terminera qu’à l’automne 2021. Durant la phase d’expertise, Ripple et la SEC ont rassemblé des éléments de preuve. Ripple a, par exemple, demandé à la SEC de révéler si ses employés étaient autorisés à négocier du XRP. De son côté, la SEC a exigé que Ripple partage l’intégralité de ses communications Slack.

Qu’il en soit, cette affaire hautement médiatique pourrait être particulièrement dommageable à Ripple si son issue était négative.

Où acheter du XRP ?

Pour les citoyens des États-Unis, il peut être difficile d’acheter du XRP. En effet, la majorité des exchanges n’ont pas encore rétablit la négociation. Néanmoins vous pouvez acheter du XRP sur FTX, Kraken ou encore sur le site général de Binance.

Comment acheter du XRP sur FTX
Interface d’achat du XRP sur FTX – Source : FTX

Les avantages et inconvénients du XRP

Les avantages du XRP

  • Ripple propose une solution très efficace pour accélérer les transactions interbancaires, qui peuvent désormais s’effectuer en 2 à 5 secondes.
  • Ripple permet de réduire considérablement les frais des transactions internationales.
  • Le réseau Ripple ne traite pas seulement les transactions en XRP. Il peut également être utilisé pour les monnaies fiduciaires.
  • Ripple est utilisé par les institutions financières.

Les inconvénients du XRP

  • Ripple renforce la position des banques, en mettant à leur disposition une technologie de blockchain efficace en réponse à l’écosystème décentralisé des cryptomonnaies.
  • Les tokens sont préminés. Il n’existe donc aucun mécanisme de récompenses possible pour ceux qui souhaitent participer à la sécurité du réseau.
  • Ripple est assez centralisé, puisque sa fondation et ses dirigeants possèdent de grandes quantités de XRP.
  • Le jeton XRP est encore très peu utilisé, malgré le développement de RippleNet.
  • Les démêlés judiciaires de Ripple Labs et de ses dirigeants peuvent avoir un impact négatif sur le projet et son jeton.

Sur le plan technologique, il faut reconnaître à Ripple la qualité de son architecture et une efficacité notoire. Il s’agit certes d’un avantage pour les banques, mais aussi pour toutes les entreprises multinationales effectuant chaque jour des opérations transfrontalières, et dont la trésorerie est actuellement victime de la lenteur des transactions.

Ripple permet aux banques d’exploiter à leur avantage une technologie initialement prévue pour les contourner. L’avis que l’on se fait de Ripple dépend finalement de nos convictions. Ripple n’est pas le champion de la décentralisation, au contraire. C’est ce qui en fait l’un des projets les plus clivant de cryptosphère. Pour autant, le XRP a su généré un engouement dont peu de projet peuvent se targuer. Le token a su maintenir sa place dans le top 10 des actifs numériques. Et Ripple fait preuve d’une formidable résilience, malgré ses démêlés avec la SEC.

Ripple n’a pas dit son dernier mot et continuera à faire les gros titres des actes crypto pour un moment… Et si vous achetiez vos premières cryptomonnaies et prépariez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence KuCoin ? Economisez 10% sur vos frais de trading en suivant notre lien affilié !

Thomas G.

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Recevez un condensé d'information chaque jour