Agoric : une bibliothéque de composants DeFi aux ambitions salvatrices

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

La DeFi est à l'écosystème crypto ce que la finance est à l'économie mondiale. Deux univers parallèles que de nombreux développeurs aimeraient pouvoir courber jusqu'à les faire se rencontrer.

Agoric est une plateforme de smart contracts s'appuyant sur JavaScript qui offre aux développeurs une bibliothèque sûre et réutilisable de composants DeFi pour construire et déployer rapidement sur diverses technologies blockchains. Développée via le protocole Cosmos, l'ambition est affichée : La fusion pure et simple entre cryptographie et finance.

Des objectifs simples portés par une équipe talentueuse

Agoric, a été fondé en 2018 par une équipe aux CV plus qu’impressionnants : Mark S. Miller, Dean Tribble, Bill Tulloh et Brian Warner sont tous des vétérans des nouvelles technologies disruptives au service des plus grandes sociétés du secteur numérique (Google, Microsoft etc …). Des inventeurs/développeurs aguerris ainsi que des entrepreneurs avertis.

C'est en 2019 que la société lance son premier Testnet sobrement appelé Agoric Testnet. Elle s'est concentrée sur la création d'une plateforme qui comprend :

  • Un système de communication inter-blockchains (précurseur du protocole d'interopérabilité de Cosmos).
  • Un protocole de transfert de droits électroniques (ERTP),
  • un ensemble simple d'API pour exprimer, transiger et transférer une large variété de droits numériques entre utilisateurs et smart-contracts.
  • Des actifs numériques natifs intégrés en JavaScript.

2020, Agoric passe la vitesse supérieure

En octobre 2020, les développeurs publient une mise à jour logicielle appelée Alpha et présente aux utilisateurs une plateforme encore en phase de test, mais désormais complètement opérationnelle. Cette évolution voit apparaître un système de swap atomique, mais aussi un exchange simple et décentralisé avec un carnet d'ordres et l'option market-maker automatisée.

Cette palette d'outils permet de construire et de déployer des dApps ainsi que des modules réutilisables et destinés à la DeFi. En s'inspirant des technologies existantes, le cadre des contrats intelligents fournit une infrastructure sûre, stable, facilement reproductible et adaptable aux besoins particuliers.

En novembre 2020, Agoric annonce l'intégration de l'oracle Chainlink, permettant aux dApps d'accéder à des données de marché fiables pour déclencher l'exécution de leurs contrats et ainsi transférer la valeur ajoutée du monde réel aux protocoles développés.

2021, la révolution est en marche

C'est le 22 mars 2021 qu'Agoric lance un Testnet incitatif d'une durée de un mois. Une compétition mondiale est alors organisée sous la forme d'une série de défis permettant aux validateurs de se préparer, d'apprendre et de gagner des points avant le lancement du Mainnet public.

Agoric permet une interopérabilité entre blockchains

Le 7 avril 2021, le réseau annonce des changements et des ajustements importants : une nouvelle image de marque et surtout sa dernière mise à jour logicielle : Agoric Beta. Cette deuxième mise à jour logicielle du protocole introduit les éléments fondamentaux de leur modèle économique qui incorpore, entre autre, leur monnaie « stacking » de sécurisation et de gouvernance du réseau, le BLD. Une monnaie stable dénommée RUN est aussi introduite et se voit utilisée pour les transactions sur les biens, les services, et les frais de fonctionnement.

Le 30 juillet dernier a vu l'introduction du Mainnet ainsi que le premier contrat open-source à destination de sa communauté. Une nouvelle orientation assumée par Agoric qui en dit long sur l'ambition de la compagnie.

L'offre technologique d'une plateforme de smart-contracts sécurisée sur le protocole Cosmos, interopérable à la racine grâce à la solution “Tendermint” et dont le langage standard Javascript fédère plus de 12 millions de développeurs dans le monde, c'est une promesse faite aux chantre de la démocratisation blockchain. Une invitation à rejoindre un mouvement qui pourrait bien faire apparaître la réelle finalité de la technologie telle que pensée par Satoshi Nakamoto. Une technologie pour asseoir la souveraineté des individus, et non plus pour la freiner.

Auteur

Père de famille de 46 ans tombé dans le bain crypto en 2017, je suis un passionné de la technologie blockchain, disruptive, libre et décentralisée. J'aime particulièrement apprendre, comprendre et expliquer tous les projets qui permettront à terme d’améliorer nos quotidiens. J’apprécie aussi de commenter à chaud les news de tous les acteurs du cryptogame.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER