Sorare dans le viseur de l’Autorité nationale des jeux

La nouvelle est tombée ce matin, révélée par les équipes de BFM : l’Autorité nationale des jeux s’intéresse à Sorare et envisagerait de réguler le fleuron français des NFT et du foot fantasy.

En cause : l’espérance de gain potentielle liée aux cartes plus ou moins rares disponibles dans le jeu, et à la spéculation liée aux performances des joueurs sous licence. Si Sorare se défend en expliquant ne pas être concerné et ne pas pouvoir être catégorisé comme un « jeu d’argent », l’ANJ ne l’entend pas de cette oreille.

Cette nouvelle pourrait constituer un frein à l’ascension fulgurante de la licorne française qui se félicitait récemment de nouveaux partenariats avec Zinedine Zidane ou encore Kylian M’Bappe.

L’affaire promet d’animer l’écosystème crypto, puisqu’elle pourrait forcer Sorare à solliciter l’ANJ pour obtenir une licence à l’image des géants mainstream des jeux d’argent comme Winamax ou Betclic.

En crypto comme au foot, la stratégie et l’endurance payent.  Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur Bitstack, accumulez des satoshis en toute tranquillité et gagnez 5€ de BTC grâce au code JDC5 (lien commercial) .

Grégory Guittard

CEO et directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour