Solana : comment Phantom veut envoyer les NFT éclatés au sol au cimetière

Adieu, les scams NFT ? – Phantom, le wallet phare de la blockchain Solana, écoute la communauté et permet maintenant à ses utilisateurs de détruire des NFT directement via son interface. Dénonçant les multiples arnaques aux NFT, Phantom a mis les moyens en œuvres pour désencombrer ses utilisateurs de leurs NFT frauduleux. Les tentatives de phishing au NFT sur Solana sont légion en raison du coup dérisoire des transactions. Et il était effectivement temps d’agir en ce sens.

La sphère NFT victime de scams en tout genre

Ce mercredi 17 août, Phantom a publié une note de blog au sujet de l’implémentation d’une fonction de burn (destruction) de NFT sur son wallet :

« Nous sommes encore à l’époque du Far West du Web 3. Au fur et à mesure que l’écosystème crypto se développe, le nombre de mauvais acteurs à la recherche de moyens de voler les fonds des utilisateurs augmente également. La croissance rapide de la popularité des NFT a conduit à une méthode d’attaque de plus en plus répandue pour les escrocs – les spams de NFT. »

Comme l’équipe l’explique, Phantom se désole de la situation actuelle où les escrocs 3.0 pullulent. Comme ont pu l’être les faux airdrops de tokens (notamment sur les wallets MetaMask), les attaques aux faux airdrops de NFT sont un fléau contre lequel il n’est pas facile de lutter.

Le but des faux airdrops de NFT est d’amener la cible à agir avec des sites malveillants. Pour ce faire, un NFT indiquant un lien vers une « récompense » à réclamer est envoyé sur de multiples wallets. Après avoir cliqué sur le lien, l’utilisateur va alors se voir demander décrire sa seed phrase ou bien d’interagir avec un smart contract malveillant pour accéder à ce qui lui a été promis. Dans les 2 cas, la victime se retrouvera avec son précieux portefeuille complétement vide. C’est en fait du phishing adapté au Web 3.

Le phishing de NFT consiste à rediriger les victimes vers un site qui va siphonner leurs fonds
Exemple d’un NFT de phishing, redirigeant vers un mauvais site

>> Vous préférez acheter de vraies cryptos que de faux NFT tout pourris ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

Le burn pour éradiquer les NFT douteux, mais pas que !

Si pour l’instant aucune solution n’est réellement trouvée, Phantom passe enfin le pas de la fonction de burn de NFT tant réclamée par la communauté.

D’autant plus qu’en dehors des NFT de phishing, il y aussi tout simplement des NFT dont l’utilisateur souhaite se débarrasser. Prenons, par exemple, les NFT de whitelist avec l’arrivée de la plateforme de NFT Solana, Fractal.

Pour chaque possesseur du NFT reçu en airdrop par les membres Discord de la plateforme, des NFT de whitelist sont envoyés pour des mints à venir. Seulement, il est quasiment impossible que l’utilisateur soit intéressé par l’ensemble de ces projets (voire un seul). De ce fait, ces NFT encombrent son portefeuille inutilement.

Phantom propose une fonction de burn de NFT pour supprimer les NFT de whitlist encombrants
Exemple de tokens de whitelist encombrants

Un meilleur contrôle de son wallet grâce à Phantom

L’intention de Phantom est de donner un contrôle plus complet sur son wallet. Dans sa note de blog, un petit tutoriel vidéo explique alors comment procéder au burn des NFT indésirables. Pour le résumer en quelques mots : 1 clic sur le NFT, puis sur les options situées en haut à droite, puis sélectionner l’option « burn ». Vous saurez enfin quoi faire de vos Unirexes.

Même si interagir avec un NFT frauduleux est une tâche qui entraîne moult réticences, la fonction de burn est sans risque et ne vous amènera pas de mauvaise surprise. Petit bonus : procéder à un burn de NFT vous fera gagner un léger (très léger) montant de SOL.

Procéder à un burn de NFT vous fera gagner un léger montant de SOL grâce à Phantom
SOL reçus lors d’un burn

Phantom n’a pas hésité à mentionner le fait que cette fonctionnalité n’est clairement pas l’étape finale de sa lutte contre les scams. L’équipe compte bien développer ce sujet. L’implémentation d’un avertissement lorsqu’un NFT est douteux est en cours de développement. De plus, un système de détection automatisée de NFT frauduleux est à l’étude.

Phantom fait enfin l’effort de prendre au sérieux les spams de NFT qui, au mieux, agaçaient les utilisateurs et, au pire, les escroquaient. Bien que le phishing puisse paraître obsolète à notre époque, les victimes continuent d’apparaître. L’exemple des 2 Français ayant extorqué 3 millions de dollars grâce à ce procédé parle de lui-même. En prenant les rênes, Phantom, qui offrait déjà une des meilleures expériences utilisateurs, touche dans le mille.

Accompagnerez-vous la révolution des NFT et du metaverse ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous inscrire dès maintenant sur la plateforme PrimeXBT (lien commercial).

Dimitri

En cours d’études de géographie, je consacre mon temps à la recherche des multiples propositions de la cryptoshpère. Je découvre le monde parallèle des cryptos en 2020, convaincu du potentiel inépuisable je me lance dans l’aventure en quête de connaissances. Je me dévoue maintenant à la cause commune de l’information

Recevez un condensé d'information chaque jour