Binance : les procureurs US veulent bloquer CZ aux États-Unis

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

CZ pourra-t-il rentrer chez lui ? C’est une véritable pluie de sanctions US qui s’est abattue sur Binance ce 21 novembre 2023. En plus d’amendes record totalisant 4,3 milliards de dollars, son fondateur et dirigeant Changpeng « CZ » Zhao a été forcé de démissionner de son poste de direction. Assigné à comparaître devant les tribunaux étasuniens, le désormais ex-CEO de Binance pourrait même s’y retrouver confiné, car les procureurs américains demandent à ce qu’il ne puisse plus quitter le sol US jusqu’en février.

L’ex-patron de Binance cloué au sol des États-Unis ?

Suite à l’attaque massive des autorités US – Departement of Justice (DoJ) en tête – contre Binance, plusieurs évènements se sont déroulés coup sur coup. Concernant Changpeng Zhao, ce dernier a dû démissionner de son poste de CEO de la crypto-bourse qu’il avait fondée en 2017.

Dans une note interne adressée aux employés de Binance, CZ expliquait sa « douleur » à devoir quitter son poste, tout en les encourageant à travailler dur pour continuer son œuvre. Changpeng Zhao y exprimait aussi ses difficultésnotamment un décalage horaire de 12h – d’avoir dû se rendre aux États-Unis pour comparaître devant un tribunal.

Mais les choses pourraient bientôt être encore pires pour le désormais ancien patron de Binance. En effet, dans un document judiciaire déposé ce 22 novembre 2023 devant la Cours du district Ouest de Washington à Seattle, les procureurs US demandent au juge Richard A. Jones de ne pas permettre à CZ de quitter le sol des USA.

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution <<
<strong> Achetez votre wallet </strong>
Achetez votre wallet

Changpeng Zhao présenterait un trop important « risque de fuite »

Dans le détail de la demande, on découvre que, comme « CZ tient à sa famille », les procureurs américains craignent qu’il veuille rentrer chez lui aller la retrouver, aux Émirats arabes unis (EAU), en attendant son retour aux USA pour son procès dans 3 mois, en février 2024.

« Zhao a souligné l’importance de sa famille lorsqu’il a plaidé en faveur de son retour aux Émirats arabes unis. Le gouvernement US a de réelles raisons de croire que Zhao retournerait chez lui auprès de sa famille, et choisirait simplement de rester auprès d’elle, plutôt que de faire face aux conséquences de sa conduite (…). Bien que Zhao ait accepté de payer une caution importante [ndlr : 175 millions de dollars], celle-ci n’est pas suffisante pour garantir son retour. (…) »

En effet, comme le mentionnent brièvement les accusateurs ci-dessus, Changpeng Zhao a accepté de verser les 175 millions de dollars de caution demandés par le tribunal pour sa liberté conditionnelle. Les procureurs US veulent manifestement que cette dernière soit très conditionnelle, puisque CZ ne pourrait même pas rentrer chez lui à Dubaï pour retrouver sa famille, ni cette fin d’année, ni début 2024. Une occasion pour l’ex-dirigeant de Binance, à la retraite forcée, de visiter les États-Unis ? Le juge Richard A. Jones devrait se prononcer rapidement sur la question.

Ledger est le leader mondial du hardware wallet. Une très large gamme de produits adaptés à tous les usages, du simple amateur au plus professionnel. En cliquant sur ce lien, protegez vos actifs numériques et soutenez le travail du JdC
<strong> Achetez votre Ledger </strong>
Achetez votre Ledger

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour