Israël adore les cryptomonnaies mais déteste Binance

Coup d’arrêt – Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, avait laissé entendre en juillet 2021, que la bourse travaillerait avec les régulateurs locaux au fur et à mesure de son expansion à l’international. Binance s’écarterait ainsi de son modèle d’organisation décentralisé. CZ avait même réaffirmé à l’époque, qu’il était prêt à quitter son poste de PDG, pour une personne qui aurait « une solide expérience en matière de réglementation ». En février 2022, CZ n’a toujours pas démissionné, et Binance doit faire face à une nouvelle tempête réglementaire.

Binance Israël et régulation : fermeture temporaire ou définitive ?

L’Autorité du marché des capitaux, des assurances et de l’épargne a demandé à Binance de lui fournir des informations sur les services que la bourse propose aux Israéliens, et les licences sous lesquelles l’exchange opère.

Le régulateur a indiqué que  « Binance a à ce stade arrêté la commercialisation auprès des Israéliens et toutes les activités axées sur Israël » suite à son intervention. Cette interruption restera en vigueur « jusqu’à ce que nous examinions la question des licences ».

Binance n’aurait jamais adressé une demande au régulateur israélien en charge de la gestion des licences pour les entreprises de cryptomonnaies. Cette licence est pourtant nécessaire pour que la bourse puisse exercer en toute légalité dans le pays.

Binance pourrait-il éventuellement décider de fermer définitivement ses portes en Israël pour éviter des complications règlementaires ? Le pays compte environ 9 millions d’habitants et est plutôt favorable aux cryptomonnaies. Israël avait même accueilli son actuel président, Isaac Herzog, avec un token non fongible (NFT) lié au serment signé par son père et sixième président du pays, Chaim Herzog.

Suite à cette pression réglementaire de l’Autorité du marché des capitaux, Binance a retiré pour le moment le shekel israélien de ses options de paiement pour l’achat de cryptomonnaies. Sept offres d’emploi concernant la branche israélienne de la bourse sont cependant toujours affichées sur son site web au moment de la rédaction de cet article.

Les régulateurs du monde entier se sont-ils donné le mot pour mener la vie dure à Binance ? Le régulateur israélien frappe un grand coup en demandant l’interruption des activités de la bourse dans le pays, alors que l’exchange serait en même temps sous le coup d’une enquête de la SEC américaine qui le suspecterait de connivences avec les teneurs de marché.

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour