FTX sous enquête avant la disgrâce ? La plateforme crypto était dans le viseur de la régulation US

Machine judiciaire – Les autorités américaines enquêteraient sur FTX à la suite de la perte des fonds des clients. Elles se seraient même intéressées à la bourse crypto, bien avant le début du carnage.

Les opérations de change de FTX épluchées par la régulation US

Selon un article du 21 novembre dernier de Bloomberg, le bureau du procureur pour le district Sud de New York aurait enquêté sur FTX, bien avant que la bourse crypto ne s’effondre. Pendant plusieurs mois, les autorités auraient passé au crible les plateformes cryptos avec des branches aux États-Unis et à l’étranger.

Le bureau du procureur aurait alors entamé l’analyse des opérations de change de FTX. Les investigations se seraient surtout focalisées sur la vérification du respect de la loi sur les secrets bancaires, qui oblige légalement les institutions financières à mettre en place les dispositions nécessaires pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

FTX

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme AscendEX, 10 000 SATs de bitcoin offerts (lien commercial) <<

FTX dans le viseur de la régulation ?

Les autorités avaient dans le viseur les plateformes cryptos, qui affirmeraient à tort qu’elles ne proposaient pas leurs services aux clients aux États-Unis. Toutefois, aucune information ne permet de savoir si les investigations furent ou non probantes, avant que FTX ne s’effondre.

À la suite de la chute de la bourse crypto, l’enquête fédérale aurait pris une nouvelle orientation. Les procureurs et les régulateurs, dont la SEC et la CFTC, solliciteraient le soutien du nouveau PDG de FTX, John Ray III, dans le cadre de leur investigation.

Citant d’anciens procureurs, l’article de Bloomberg souligne que les autorités devront déterminer si FTX avait trompé leurs clients quant à la manière dont leurs actifs seraient détenus. Les enquêteurs devront être en mesure de prouver qu’une personne au sein de l’entreprise a agi pour son propre profit, en se servant d’un canal comme le téléphone ou l’e-mail, pour pouvoir démontrer l’existence d’une fraude électronique.

Grâce à la faillite de FTX, les procureurs pourront accéder aux documents existants liés à l’entreprise, et sélectionner ceux qu’ils pourront citer à comparaitre. Anand Sithian, ancien procureur fédéral travaillant chez Crowell & Moring, a indiqué que les enquêteurs chercheront à obtenir les dépositions des témoins et les communications entre les employés via différents canaux – e-mail, Slack, etc.

John Ray III avait révélé les pratiques douteuses de FTX en déclarant au tribunal des faillites, l’absence « totale d’informations financières fiables » et l’existence de prêts de plus d’un milliard de dollars, qui ont été accordés à Sam Bankman-Fried et à d’autres dirigeants de la bourse crypto par Alameda Research. Un logiciel aurait également été utilisé afin de dissimuler l’utilisation des fonds des clients. Malgré ces révélations, les autorités n’ont inculpé personne de malversation jusqu’à aujourd’hui.

La volatilité des marchés cryptos vous effraie ? Vous voulez revenir aux sources de la blockchain ? Inscrivez-vous sur AscendEX, car en accomplissant de très simples tâches quotidiennes, vous allez recevoir des satoshis issus du minage de bitcoins directement sur votre wallet. Et pour bien commencer, recevez des satoshis gratuits en bonus d’inscription grâce à notre lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour