Crypto.com somme ses utilisateurs de rembourser leurs prêts sous 7 jours

Une échéance pas très fair play – 2022 est loin pour le moment d’être une année faste pour Crypto.com. La bourse de cryptomonnaies avait en effet débuté l’année avec un piratage de plus de 34 millions de dollars en Bitcoin et en Ether. Une autre nouvelle secoue maintenant certains utilisateurs de la plateforme. Ces derniers doivent en effet rembourser d’ici la mi-mars 2022 leurs prêts cryptos, et on ne peut pas dire que Crypto.com leur laisse vraiment le choix.

Remboursement ou liquidation : Crypto.com impose une échéance pour ses prêts cryptos

Crypto.com a envoyé un e-mail à ses utilisateurs concernés par les restrictions liées à son programme de prêts, pour les informer qu’ils ont jusqu’au 15 mars 2022 pour rembourser leurs prêts en cryptomonnaies. La liste des pays touchés par les restrictions a été mise à jour et inclut désormais les États-Unis, le Royaume-Uni et 38 autres pays.

Les garanties des utilisateurs qui ne remboursent pas leurs prêts à cette échéance imposée par la plateforme, seront tout simplement liquidées. Les prêts concernés seront quant à eux clôturés par Crypto.com.

Comment expliquer cette décision de la bourse, qui pénalise ses utilisateurs ? Certains clients de Crypto.com estiment que l’entreprise est en train de subir d’un point de vue financier, le contrecoup de ses efforts marketing importants.

L’année 2021 a en effet été marquée pour Crypto.com, par ses partenariats prestigieux avec des géants du sport, des collaborations qui se chiffrent en dizaines de millions de dollars. Crypto.com n’a pourtant pas levé des montants aussi importants que les autres licornes, de quoi susciter des questionnements quant à la capacité de l’entreprise à financer toutes ses ambitions.

Crypto.com laisse jusqu'à la mi-mars à ses utilisateurs pour qu'ils remboursent leurs prêts crypto.
Crypto.com ordonne à ses utilisateurs de rembourser leurs prêts crypto

>> Inutile de tourner en rond pour gagner des intérêts avec vos USDC sur Kucoin (lien affilié). <<

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Ces théories ne reflètent bien évidemment pas, forcément la réalité. Cette décision de Crypto.com concernant le remboursement des prêts en cryptomonnaies pourrait également être motivée par des raisons qui ne relèvent aucunement de sa situation financière.

Il faut aussi considérer le contexte réglementaire des prêts cryptos. Les produits de prêts en cryptomonnaies sont dans le viseur des régulateurs depuis plus d’un an. La SEC américaine a ainsi enquêté en janvier 2022 sur les produits de prêts de Gemini et de Celsius.

En février 2022, BlockFi s’est vu infliger une amende de 100 millions de dollars pour des produits de prêt cryptos non enregistrés.

Il se pourrait donc que Crypto.com ait tout simplement décidé de prendre ces mesures pour mettre fin à son programme de prêt crypto dans les pays où la régulation est particulièrement tatillon sur ce type de produit, afin d’éviter de gérer des litiges avec les régulateurs.

La SEC avait réussi à dissuader Coinbase de lancer son programme de prêt Lend. Cet aveu de faiblesse de la bourse face au régulateur a-t-il marqué profondément les esprits des dirigeants des autres exchanges, à tel point que les bourses de cryptomonnaies veulent maintenant éviter à tout prix d’entrer en guerre sur ce terrain ?

La régulation tant redoutée qu’attendue est en marche et rien ne pourra l’arrêter. Il est INDISPENSABLE de faire travailler vos stablecoins en toute sécurité. Gagnez des intérêts avec vos USDC sur Kucoin Lending (lien affilié). 

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour