Coinbase plonge dans la politique US – Une décision à contrecœur pour le bien des cryptos ?

Un exchange coincé dans la politique – Les midterms (élections de mi-mandat) aux États-Unis approchent à grands pas. Coinbase lance des outils destinés à ses clients qui se rendront aux urnes. La plateforme souhaite les aider à améliorer leur jeu politique, au profit de la réglementation des cryptomonnaies.

Élections aux États-Unis : Coinbase devient prof crypto

Pas question de rater les élections de mi-mandat de cette année. Elles seront « les plus importantes de l’histoire de la crypto ». Coinbase veut peser sur les scrutins de novembre prochain. Ils éliront les hommes et les femmes politiques en charge de prendre « des décisions clés sur la façon dont la crypto, la blockchain et le web 3 sont réglementés ».

Selon un billet du 25 août dernier de Faryar Shirzad, chief policy officer (directeur politique) au sein de Coinbase, l’entreprise a lancé à cette fin un outil d’inscription des électeurs et des ressources éducatives sur les cryptomonnaies.

Coinbase a indiqué au média Decrypt que cette initiative en matière d’éducation vise à aider les clients de l’entreprise à développer leurs connaissances du secteur, à mieux comprendre « les positions de leur membre [élu] » et à participer aux débats.

Faryar Shirzad affirme que la bourse d’échange de cryptomonnaies répondrait ainsi à la demande de ses clients. Certains ont exprimé leur volonté de « s’impliquer dans ces débats » et cherchaient, dans ce cadre, « des ressources, des outils et un soutien de confiance pour les aider à se faire entendre ».

Faryar Shirzad affirme que Coinbase répondrait à la demande de ses clients qui ont exprimé leur volonté de s'impliquer dans ces débats politiques aux USA
Coinbase va s’impliquer davantage dans la politique US vue la demande de ses clients

>> Exposez vous au Bitcoin sur Binance, 10% de réduction des frais avec ce lien (lien commercial) <<

Oui à la politique, mais sous certaines conditions

Cette implication, certes indirecte, de Coinbase dans la politique semble s’écarter de sa ligne de conduite. Cette position lui avait valu la démission d’une grande partie de son personnel.

Nous sommes en 2020. L’assassinat de George Floyd secoue les États-Unis. De nombreuses manifestations sont organisées dans le pays. Des employés de Coinbase demandent alors au CEO de la bourse crypto, Brian Armstrong, son avis sur le mouvement « Black Lives Matter ».

Néanmoins, le numéro 1 de la société refuse de prendre position sur cette question. Il prône plutôt une « entreprise axée sur la mission ». Cette réponse a déplu à au moins 5 % du personnel, qui ont préféré quitter Coinbase.

Malgré ces démissions, le directeur juridique de la bourse crypto a continué à défendre la culture apolitique de l’entreprise. Il a affirmé un an plus tard au média Decrypt que cette ligne de conduite « pas de politique » était « un succès ».

Quid de 2022 ? Coinbase justifie aujourd’hui sa volonté d’aider ses clients à contribuer aux débats politiques touchant les cryptomonnaies, en soutenant de manière implicite que son engagement actuel est dû au fait, que le processus politique à venir est lié à sa « mission d’accroître la liberté économique dans le monde ».

La tempête récente qui a touché Tornado Cash devrait servir de piqûre de rappel aux Américains. À savoir que, sans les bonnes personnes à la bonne place, les régulateurs peuvent mener la vie dure aux cryptomonnaies.

En France, au moins les choses sont claires ! Enregistrement auprès de l’AMF, statut de PSAN, la plateforme de CZ est dans les clous. Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos, et économisez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour