Binance jongle avec 2 milliards de dollars en bitcoins – La preuve de réserve en plein test

Bitcoin sous contrôle– Après la chute de FTX, la communauté crypto surveille de près les opérations des dépositaires tiers, et notamment de Binance. La bourse crypto de Changpeng Zhao ne peut réaliser des transactions importantes, sans générer des inquiétudes.

Transfert de Bitcoin : Binance inquiète et s’explique

Les investisseurs sont sur le qui-vive. Dans un tweet du 28 novembre dernier, Whale Alert a signalé le transfert de 127 531 BTC, d’une valeur de plus de 2 milliards de dollars, d’un portefeuille de Binance à un wallet anonyme.

Dans le contexte actuel, un virement aussi important de la part de la plus grande bourse crypto au monde a de quoi susciter des questions auprès de la communauté crypto. Il aura fallu l’intervention de Changpeng Zhao, pour apaiser les craintes.

Le PDG de Binance, qui a régi au tweet de Whale Alert, a expliqué que cette transaction ferait partie de l’audit de la preuve de réserve. Pour vérifier si Binance contrôlait effectivement le portefeuille concerné, l’auditeur aurait demandé à la bourse crypto « de nous envoyer à nous-même un montant spécifique ».

Binance : Changpeng Zhao s'exprime sur le transfert de plus de 127 000 BTC.
Publication de Changpeng Zhao – Source : Twitter

Binance est le propriétaire des deux wallets impliqués dans l’opération. Il a ainsi dû réaliser ce transfert pour démontrer, de manière transparente, qu’il contrôlait totalement les actifs qu’il détenait, et que l’entreprise pouvait bouger une telle quantité de Bitcoin, sans que ce transfert la pénalise d’un point de vue opérationnel.

>> 10% de réduction sur vos frais de trading ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

La preuve de réserve : dispositif réellement utile ?

Après l’effondrement de FTX, les bourses cryptos tentent de rassurer leurs clients, en publiant notamment leur preuve de réserve, qui est censée prouver que les fonds des utilisateurs de leurs plateformes sont en sécurité.

Dans un communiqué du 25 novembre, Binance avait annoncé le lancement de son système de preuve de réserve utilisant l’arbre de Merkle pour le Bitcoin. Toutefois, cette preuve qui, théoriquement, devrait améliorer la transparence de la bourse crypto, ne convainc pas tous les acteurs de l’industrie.

Dans son tweet du 25 novembre, l’ancien PDG de Kraken, Jesse Powell, a ainsi critiqué ce dispositif en indiquant que ce n’était pas une preuve de réserve, et en évoquant « soit de l’ignorance, soit une déformation intentionnelle de la réalité ».

L'ancien PDG de Kraken et la preuve de réserve
Publication de Jesse Powell – Source : Twitter

Il a eu des mots durs contre l’arbre de Merkle, qui ne permettrait pas d’effectuer les vérifications nécessaires pour obtenir la transparence recherchée, sans un auditeur qui garantirait qu’aucun compte avec des soldes négatifs n’a été inclus. Jesse Powell a aussi souligné que « l’état de l’actif est inutile sans le passif ».

Pour calmer les débuts de FUD, Changpeng Zhao doit réagir aux publications sur les médias sociaux qui pointent des opérations sortant de l’ordinaire auprès de Binance. Il faudra encore du temps avant que les bourses cryptos ne parviennent pas à regagner un minimum de confiance de leurs utilisateurs. La preuve de réserve est un outil qui vise à atteindre cet objectif, mais elle comporte encore des limites qui affectent son efficacité.

Profitez des opportunités d’achat de cryptos à bas coût que nous offre le marché ! Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour