Binance déménage à Malte

Trading du CoinTrading du Coin

Le plus gros exchange en terme de volume échangé va bientôt quitter le Japon pour aller s’installer à Malte. Cette nouvelle arrive après une mise en garde du Japon contre Binance, qui opérait sur place sans licence officielle.

La FSAFinancial Service Agency – a récemment adressée une mise en garde à l’encontre de Binance. Binance opérait au Japon sans l’aval de l’agence. Des discussions ont ainsi été entamées avec la place de marché. Cette mise en garde aura d’ailleurs été l’occasion pour Nikkei de participer à un joli coup de FUD, déclarant que l’exchange était sur le point de stopper totalement l’ensemble de ses opérations au Japon, ce qui était faux.

En fin de compte, Binance fait simplement parti des 7 exchanges à avoir reçu une mise en garde de la sorte. Zhao Changpeng – CEO de Binance – a déclaré être encore en discussion avec la FSA, mais que la situation semblait très incertaine.

Afin d’éviter de créer des problèmes avec le régulateur, Binance a donc décidé de s’installer à Malte, où la réglementation est plus souple. Zhao a d’ailleurs déclaré qu’il s’était rendu sur place il y a peu afin d’étudier une proposition de loi « favorable aux cryptomonnaies » à venir.

« Nous sommes confiants dans le fait que nous pourrons, sous peu, annoncer un partenariat bancaire sur place. Malte est très progressiste quand il s’agit des cryptos et des fintech. » Zhao Changpeng, CEO de Binance

Malte est en effet de ces pays qui cherchent à attirer les entreprises innovantes, particulièrement dans l’espace crypto/fintech.

Joseph Muscat

Peu après que Bloomberg ait relayé cette info, le Premier ministre de Malte – Joseph Muscat – à souhaité la bienvenue à Binance sur son Twitter.

« Bienvenue à Malte @binance. Nous visons à être les pionniers mondiaux au niveau de la réglementation des business basés sur une blockchain, et la juridiction de référence concernant les entreprises fintech de classe mondiale. »

Sources : Bloomberg || image from Shutterstock.com

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Binance, c’est au tour de la plateforme de change OKEx de jeter son dévolu sur Malte. La nation […]

trackback

[…] Peut-être faut-il voir ici une des raisons ayant poussé Binance à quitter Hong Kong pour Malte ? […]

trackback

[…] qui ne pourront plus prélever de commissions. Kraken a déjà annoncé son départ du Japon et Binance l’a également fait quelques semaines plus tôt. Cette rigidité réglementaire pourrait faire naitre une nouvelle vague de départ des exchanges, […]

trackback

[…] Malte vient d’accueillir le leader des exchanges, Binance, initialement basé à Hong-Kong. Le cadeau de bienvenue ? Une taxation ultra-light, à hauteur de 5%. Dans le même mouvement, plusieurs autres plateformes s’apprêtent également à devenir “européennes”: Okex, Neufund, The Abyss… […]

trackback

[…] Tout d’abord, le VFA Bill – Virtual Financial Assets Bill –  concerne les ICOs. À l’avenir, les porteurs d’ICO seront obligés de publier un white paper contenant des informations détaillées. Notamment, le projet derrière l’ICO et une description de l’équipe. Mais aussi, une description de la technologie proposée, de ces bénéfices, ainsi qu’une description de la pérennité et de la scalabilité du projet. La liste continue, et contient au total 26 mentions obligatoires pour le white paper d’une ICO ayant lieu à Malte. […]