Avec Starknet le mainnet d’Ethereum en tient une (seconde) couche

Les L2 d’Ethereum, tout un roman – Depuis début 2020, le réseau Ethereum (ETH) fait face à une importante congestion. Par conséquent, les frais de transaction n’ont cessé d’augmenter. Face à ce problème, de nombreuses solutions de seconde couche voient le jour. C’est au tour de Starknet de faire son entrée dans l’arène.

Starknet : la solution avancée par Starkware

Starkware est une entreprise israélienne fondée en 2018 par Eli Ben-Sasson, Uri Kolodny, Michael Riabzev et Alessandro Chiesa. Nos 4 protagonistes n’avaient qu’une idée en tête : rendre Ethereum scalable.

Pour ce faire, ils ont mis au point StarkEx, une solution de seconde couche alliant les bénéfices des zk-Rollups et des zk-STARKs. En pratique, StarkEx permet de créer des exchanges décentralisés (DEX) évoluant au-dessus d’Ethereum. Rapidement, cette solution a été adoptée par la plateforme DiversiFi pour avoir son propre DEX.

Cependant, Starkware souhaite aller encore plus loin. Ainsi, les équipes se sont attelées au développement de StarkNet. En bref, il s’agit d’une solution de seconde couche bien plus complexe que StarkEx. En effet, celle-ci vise à créer tout un réseau de seconde couche, sur lequel diverses applications décentralisées (dApps) pourront être exécutées.

StarkNet déployée sur le mainnet d’Ethereum

Après de longs mois de développement et le déploiement d’un réseau de test en juin dernier, Starkware a annoncé le 29 novembre le déploiement de StarkNet sur le mainnet d’Ethereum. Notons tout de même qu’il s’agit d’une version alpha et qu’elle ne représente pas la version finale du produit.

« Veillez à l’utiliser [Starknet] avec beaucoup de précaution, car la mention ‘Alpha’ est là pour une bonne raison ! Attendez-vous à des changements, des corrections et des améliorations à venir ! StarkNet Alpha n’a pas encore fait l’objet d’un audit, et il se peut que nous reportions cet audit jusqu’à ce que le réseau ait atteint une certaine maturité. »

Annonce de Starkware

En l’état, cette version alpha disposera des fonctionnalités suivantes :

  • Support des smart contracts ;
  • Support de la composabilité des contrats, aussi bien sur Starknet qu’avec ceux déployés sur le mainnet.

Pour le moment, le réseau ne présente aucun frais, le mécanisme étant prévu pour la prochaine mise à jour. Une aubaine pour les utilisateurs souhaitant tester la solution à moindre coût.

Évidemment, StarkNet n’est pas la seule solution de seconde couche d’Ethereum. D’ailleurs, ces derniers mois, celles présentes sur le réseau ont été témoins d’un engouement sans précédent, avec une TVL dépassant les 6 milliards de dollars.

En attendant qu’Ethereum soit upgradé, si vous deveniez plus riche de 25$ en bitcoins en un instant ? En téléchargeant l’application ZENGO et en renseignant le code ZENGOJDC au moment de votre inscription vous profiterez d’une offre exclusive (en contrepartie de 250$ d’achat en crypto, lien affilié)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour