Ethereum à moindre frais – Le staking d’ETH introduit sur Lido

Staking L2 – Le protocole DeFi Lido veut se déployer sur toutes les solutions de seconde couche d’Ethereum (ETH), en commençant par les layers 2 majeurs.

Lido : staking liquide sur les L2 d’Ethereum

Dans un communiqué du 18 juillet dernier, Lido a annoncé son intégration aux solutions de seconde couche d’Ethereum.

Lido est un protocole DeFi de staking liquide. Concrètement, les investisseurs qui verrouillent leurs cryptomonnaies dans l’application, obtiennent en contrepartie des tokens dérivés. Ils peuvent alors se servir de ces jetons sur d’autres protocoles de la finance décentralisée.

Appliqué au layer 2 d’Ethereum, ce concept permet aux investisseurs qui stakent leurs ethers sur ces secondes couches, de recevoir en échange le token dérivé, staked ETH (stETH).

>> Besoin de cryptos pour vos premiers NFT ? Inscrivez-vous sur Binance et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

Intégration prioritaire pour les secondes couches majeures

Le protocole commencera à supporter le staking d’ethers, en se servant de ponts vers les layers 2, et en utilisant le staked ETH enveloppé (wstETH). A terme, les investisseurs pourront staker directement leurs avoirs sur les réseaux de seconde couche, « sans avoir besoin d’établir un pont » qui permet de ramener leurs cryptomonnaies, sur le mainnet d’Ethereum.

Aujourd’hui, Lido est déjà intégré au réseau de seconde couche, Aztec, et au fournisseur de portefeuille de niveau 2, Argent. Il annoncera les prochaines intégrations, dans les semaines à venir.

Le protocole débutera avec les layers 2 majeurs, tels qu’Arbitrum et Optimism. Il étendra par la suite son partenariat et ses intégrations aux réseaux de seconde couche, qui ont démontré à minima, « leur activité économique ».

L’avenir du staking sur les réseaux de niveau 2

Lido prévoit donc un avenir prometteur pour les solutions de seconde couche. En effet, elles permettent à leurs utilisateurs d’exécuter des transactions plus rapides à moindre coût.

Le protocole estime que ces réseaux, qu’ils soient dédiés à des usages généraux ou particuliers, concentreront « une grande partie (sinon la majorité) de l’activité économique et du volume des transactions ».

Lido base son plan de croissance sur l’hypothèse selon laquelle, « ce réseau bénéficiera ou aura besoin de solutions de staking ». Ces dernières serviront ainsi à « soutenir les activités économiques de leurs utilisateurs », tout en leur offrant l’opportunité de contribuer à la sécurisation d’Ethereum.

Les protocoles de staking liquide continuent leur expansion, malgré le contexte baissier actuel. Lido veut conquérir tous les layers 2 d’Ethereum, alors que son concurrent Bitfrost a sollicité un crédit, pour proposer ses services aux utilisateurs de Kusama (KSM), le réseau canari de Polkadot (DOT).

The Merge vous laisse perplexe ? N’attendez plus pour préparer l’avenir. Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur. Vous économiserez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour