Suite à la chute de FTX, l’Indonésie va réguler (encore) plus fortement les cryptos

Encore plus sévère – La régulation crypto en Indonésie est peut-être sur le point d’évoluer. Sous fond de crise FTX, les détracteurs de l’industrie veulent saisir cette occasion pour faire avancer la régulation.

La réglementation crypto en Indonésie change de main

Le 10 novembre dernier, lors de son audition au Parlement, la ministre des Finances indonésien, Sri Mulyani Indrawati, a indiqué que le pays s’organise. Il prévoit de transférer le pouvoir de réglementer, de superviser, et de contrôler les cryptomonnaies, à l’Autorité des services financiers (OJK).

Le ministère du Commerce et l’Agence de régulation des marchés à terme des commodités assurent actuellement ces rôles, de manière conjointe.

Ces changements, qui auraient pour objectif de renforcer la protection des consommateurs, s’inscrivent dans le cadre d’un projet de loi plus large sur le secteur financier. Le ministère des Finances l’a soumis au gouvernement plus tôt cette année. Il fut débattu récemment au Parlement indonésien.

>> Vous croyez en Bitcoin ? Pour vos achats, choisissez Bitget (lien commercial) <<

Croissance exponentielle des investisseurs cryptos

Sri Mulyani Indrawati a souligné au Parlement, l’importance pour l’Indonésie de disposer d’un « mécanisme de supervision et de protection des investisseurs » qui soit suffisamment « solide et fiable ». La ministre des Finances insiste notamment sur la nécessité d’un tel système de réglementation « pour les instruments d’investissement à haut risque ».

Réglementation de l'industrie crypto
Vers un renouveau de la réglementation crypto après le désastre FTX ?

Elle a également indiqué au Parlement que le nombre d’investisseurs cryptos en Indonésie dépasse celui des marchés des actions. Ce nombre s’élève respectivement à 15,1 millions d’investisseurs cryptos, contre 9,1 millions d’investisseurs dans les actions, au mois de juin de cette année.

Il y a deux ans, en 2020, l’Indonésie comptait 4 millions d’investisseurs dans les cryptomonnaies. Ce chiffre a visiblement connu une croissance exponentielle depuis.

FTX ou la justification idéale d’une réglementation crypto stricte

Dans ses déclarations au Parlement, Sri Mulyani Indrawati n’a pas manqué d’évoquer les turbulences que l’industrie crypto traverse, après le début de l’effondrement de FTX.

Tout comme la catastrophe Terra, le carnage FTX est devenu une occasion rêvée pour les régulateurs et des législateurs. D’après eux, cet évènement légitime leurs plans qui visent à réglementer les cryptomonnaies de manière stricte.

Aux Etats-Unis, le parlementaire démocrate Brad Sherman, qui est connu pour sa position anti-crypto, a déclaré le 13 novembre, que l’implosion de FTX a démontré les « risques inhérents aux actifs numériques et des faiblesses critiques de l’industrie ».

Il a ainsi appelé à une « approche agressive » aussi bien du Congrès que des régulateurs au niveau fédéral, pour encadrer les cryptomonnaies.

L’Indonésie pourrait donc mettre en œuvre une réglementation plus contraignante pour les cryptomonnaies après la crise FTX. En Europe, un député européen a profité de la faillite de la bourse crypto de Sam Bankman-Fried, pour avancer l’idée d’un MiCA au niveau mondial.

Les évènements de la semaine passée et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore bien jeune. Prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur Bitget et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour