L’Inde déteste Bitcoin et les cryptomonnaies… mais réfléchit à sa monnaie de banque centrale

Hiver réglementaire en IndeAlors que le Parlement du pays devrait bientôt s’attaquer à la réglementation des cryptomonnaies et des monnaies numériques des banques centrales (MNBC), cet homme politique espère que l’émission future des monnaies numériques de banques centrales finira par écraser les cryptomonnaies « privées ».

Inde et cryptomonnaies : les MNBC pour lutter contre bitcoin et les altcoins

Le 22 octobre 2021, l’ancien secrétaire aux Finances de l’Inde, Subhash Chandra Garg, a indiqué lors du Business Standard Insight Out Summit que les cryptomonnaies privées seront inutiles si davantage de banques centrales lancent leur monnaie numérique. Il estime notamment que les gouvernements ne bénéficient pas des bénéfices générés par les cryptomonnaies :

« Les cryptomonnaies privées nuisent aux revenus du gouvernement d’une certaine manière… le retour sur investissement que les plateformes de cryptomonnaies peuvent faire à partir de la monnaie qui leur est livrée ne revient pas au gouvernement. Une fois que les monnaies numériques officielles arriveront, la plupart des cryptos privées et des stablecoins disparaîtront. »

Ce n’est pas la première fois que les autorités indiennes affichent leur méfiance à l’égard des cryptomonnaies. En 2018, la banque centrale indienne avait même interdit aux banques de s’engager dans des transactions liées aux cryptomonnaies. La Cour suprême a finalement annulé cette décision en 2020.

>> Hors de question de laisser tous les bitcoins aux banquiers ! Venez réclamer votre part ! <<

Un projet de loi crypto au menu du Parlement indien : d’anciennes lois à réviser

Le Parlement indien devrait se pencher sur le projet de loi 2021 sur les cryptomonnaies et la réglementation des devises numériques officielles durant la session d’hiver. La ministre des Finances, Nirmala Sitharaman, a évoqué la nécessité d’être prudent à l’égard des cryptomonnaies. Alors qu’elle doit encore peser le pour et le contre concernant les cryptomonnaies, la ministre est un soutien naturel des monnaies numériques des banques centrales.

L'inde n'aime pas les cryptomonnaies

Quant à M. Garg, malgré sa réticence aux cryptomonnaies, l’ancien secrétaire aux Finances du pays soutient tout de même une proposition d’évolution réglementaire qui serait basée sur l’encadrement classique des valeurs mobilières dans le pays. Garg suggère également l’intégration des contrats intelligents basés sur la blockchain dans la loi indienne sur les contrats de 1872.

Les autorités indiennes avancent d’un pas hésitant vers l’adoption d’une réglementation visant certes à maîtriser les risques relatifs aux cryptomonnaies, mais sans entraver leur développement. Cette hésitation contraste avec l’appétit des investisseurs du pays pour les cryptomonnaies, les données de Chainalysis indiquant un boom des investissements en cryptomonnaies en Inde en 2020.

Toujours plus résistant, Bitcoin avance inéluctablement… puisque même les plus grands financiers finissent par se rendre à l’évidence ! Pour faire partie de la révolution, préparez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence FTX.

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour