Un e-euro dès 2023 ? La Banque de France prête à sortir la planche à billets numérique

Monnaie fiat, mais en numérique – Les critiques assassinant Bitcoin (BTC) venant de la Banque de France (BdF) sont bien connues de la cryptosphère hexagonale. Par contre, dès qu’il s’agit de copier la technologie blockchain des cryptos pour émettre une Monnaie Numérique de Banque Centrale (MNBC), là, la BdF est dithyrambique. Et justement, l’euro numérique approcherait à grands pas.

La Banque de France ne veut pas faire cavalier seul pour l’e-euro

Lors du Forum financier international de Paris Europlace, qui a eu lieu ce 12 juillet 2022, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a tenu un discours sur les monnaies numériques de banques centrales.

Face aux craintes des banques commerciales concernant les MNBC, le gouverneur de la BdF a tenu les rassurer. Déjà, concernant un euro numérique dit de détails (ou retail CBDC) destiné aux particuliers :

« 1. Nos moyens de paiement sont et doivent rester un partenariat entre la monnaie de banque centrale et la monnaie de banque commerciale ;
2. Même si les cas d’usage ne sont pas encore définitivement fixés, il existe plusieurs raisons sérieuses d’envisager l’émission d’un euro numérique ;
3. Notre éventuel futur euro numérique doit être conçu et développé ensemble, et être aussi décentralisé que possible. »

>> N’attendez pas l’e-euro ! Recevez 20 vrais euros en vous inscrivant sur LiteBit (lien affilié) <<

La MNBC de gros (entre banquiers) : la préférence de la BdF

Mais cette forme d’e-euro n’est pas celle qui semble avoir la préférence de Monsieur Villeroy de Galhau. Le banquier central semble encore bien plus enthousiaste pour une monnaie numérique dite de gros (ou wholesale CBDC). Cependant, les citoyens n’en verraient pas la couleur, puisque cette dernière ne serait échangée qu’entre banques et établissements financiers.

La Banque de France serait d’ailleurs « en première ligne » sur cet euro numérique de gros. Son gouverneur explique en effet que la BdF a « achevé avec succès la première phase » de son programme d’expérimentation d’une telle MNBC. Des tests ont été effectués au cours de 9 expériences distinctes, menées au cours de l’année 2021. Monsieur Villeroy de Galhau annonce ainsi que la deuxième phase de ce programme débute avec ce second semestre de 2022. Elle comprendra « 4 ou 5 expériences ».

« Nous voulons nous rapprocher d’un prototype viable et le tester dans la pratique avec davantage d’acteurs privés et de banques centrales étrangères au second semestre 2022 et en 2023. Ces travaux montrent clairement que nous nous tenons prêts à apporter de la monnaie de banque centrale comme actif de règlement dès 2023 (…) »

La Banque de France semble donc être plus pressée de sortir un euro numérique que la Banque centrale européenne (BCE) ! En effet, l’instance bancaire européenne envisage cette version numérique de la monnaie unique plutôt à l’horizon de 2026.

N’attendez pas que les banques centrales sortent leurs monnaies numériques. Profitez plutôt des conditions de marché actuelles pour faire le plein de cryptos. Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme LiteBit. Vous recevrez 20 € en cadeau de bienvenue (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour